Comment bien se maquiller ?

Débutante ou confirmée, vous vous êtes forcément un jour posé la question : “est-ce que je me maquille comme il faut ?”. En effet, une fois devant votre miroir et avec vos produits de maquillage devant vous, vous ne savez pas trop par quoi commencer. L’anti-cernes vient-il avant ou après le fond de teint ? Et le correcteur, il se pose quand ? Le maquillage des yeux vient-il avant ou après le maquillage du teint ? Et aussi, où, quand, comment, appliquer l’highlighter, l’eraser et le concealer ? Ou encore, est-ce que je choisis les bonnes couleurs ? Est-ce que j’applique mon fard ou mon rouge à lèvres correctement ? Effectivement, ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver lorsqu’on est toute seule devant son miroir, et c’est encore plus déroutant, lorsqu’on est pressée. Mais pas de panique, voici un petit topo sur comment vous maquiller, et dans quel ordre.

Comment bien se maquiller : Étape 1, la préparation du visage

Un maquillage réussi demande à ce que votre peau soit bien préparée à accueillir les différents cosmétiques que vous allez lui appliquer. Pourquoi ? Eh bien, pour éviter d’une part, que votre peau surréagisse au maquillage (rougeurs, excès de sébum, boutons…), et d’autre part, pour que votre maquillage soit juste parfait.

Le nettoyage de la peau

Partons du principe qu’on est le matin, et que vous commencez la journée avec un visage parfaitement démaquillé de la veille.

Ainsi, vous allez commencer par vous laver le visage avec soin et délicatesse. Choisissez un savon doux et adapté à la peau délicate du visage. Préférez les savons bio composés d’ingrédients 100 % naturels.

Massez et nettoyez votre visage en effectuant un massage circulaire. Insistez légèrement sur les zones grasses ou la zone T si vous avez tendance à avoir la peau qui graisse. Rincez à l’eau claire et séchez sans frotter, avec une serviette toute douce.

Pour un nettoyage optimal et respectueux de votre peau, optez pour une éponge konjac comme celle-ci (cliquez sur l’image pour voir le descriptif) :

4 petits tips pour le nettoyage du visage :

  1. Pour désincruster les pores en profondeur, faites un gommage 1 fois par semaine environ. Optez pour des formules bio et naturelles, ou mieux, fabriquez votre gommage maison ;
  2. Pour vous laver le visage, commencez à l’eau tiède pour dilater les pores et mieux les désincruster. Rincez ensuite à l’eau froide pour resserrer les pores et affiner le grain de la peau ;
  3. Le soir, préférez vous démaquiller en rentrant à la maison plutôt qu’avant de vous coucher. Votre peau étant réglée sur le rythme circadien, elle se régénérera alors plus facilement ;
  4. Le démaquillant n’est pas un nettoyant, il ne désincruste pas les pores (mais les bouche parfois) et il laisse des résidus pas forcément bons pour la peau. Vous devez donc vous laver le visage APRÈS vous être démaquillée.

Les soins de la peau

Votre peau est maintenant parfaitement propre. Seulement, elle n’est pas soignée. En effet, quel que soit votre type de peau, vous ne devez pas négliger l’importance des soins que vous lui apportez en plus du nettoyage.

Une peau toute propre a forcément perdu un peu de son film hydrolipidique lors du nettoyage. Elle a donc besoin d’être apaisée et hydratée, et c’est encore plus vrai lorsque vous vous apprêtez à la maquiller. En effet, si votre peau est bien chouchoutée, cocoonée, etc. elle graissera moins vite, elle accueillera bien mieux les différentes couches de maquillage, et surtout, elle permettra à votre maquillage de tenir beaucoup plus longtemps.

Huile, sérum, crème, soins… choisissez la routine hydratante adaptée à votre peau. Passé 40 ans, optez pour une routine anti-âge afin de retarder le vieillissement de la peau, de lisser les ridules et les premières rides, et de redonner de la tonicité aux tissus.

Chez Pierre Ricaud, vous pouvez trouver une routine anti-âge très efficace (testée et approuvée) :

Après le nettoyage, appliquez votre soin hydratant afin de nourrir et d’apaiser votre peau. Même les peaux grasses ont besoin d’hydratation. Alors si c’est votre cas, n’omettez pas l’étape de l’hydratation, mais choisissez un soin qui nourrit votre peau sans la graisser et sans obstruer les pores.

Dans cette étape de soin de la peau, vous allez aussi en profiter pour préparer vos lèvres à accueillir le rouge à lèvres. Vous allez donc faire en sorte de rendre vos lèvres bien douces et parfaitement hydratées.

Pour cela, appliquez soit une bonne couche de crème hydratante, soit une bonne couche de baume à lèvres. Laissez le soin hydratant posé sur vos lèvres, et n’y touchez pas jusqu’à ce que vous passiez au maquillage des lèvres.

Vos lèvres vont ainsi avoir le temps d’absorber autant de crème que nécessaire, elles seront profondément hydratées et elles offriront au rouge à lèvres une meilleure application, une meilleure tenue et un meilleur rendu final.

Comment bien se maquiller : Etape 2, le maquillage du teint

Ah le maquillage du teint, une grande histoire qui semble bien compliquée ! Tout un tas de produits qui sont appelés différemment suivant les interlocuteurs. Alors comment s’y retrouver dans tous ces anglicismes, et comment savoir par quoi commencer ?

Concealer, highlighter, eraser, bonzer… : le glossaire pour mieux s’y retrouver avec le maquillage du teint

Parce qu’il n’est pas toujours évident de savoir de quoi on vous parle, et quelles sont les différences entre chaque produit, voici un petit glossaire des appellations les plus déroutantes pour vous aider à vous en sortir avec votre maquillage du teint.

  • Le concealer : c’est l’anti-cernes en français. Il sert à camoufler les cernes et les traces de fatigue (mais pas les imperfections). Il permet d’illuminer le regard même si la nuit a été courte. Il se choisit 1 demi-ton plus clair que la carnation naturelle de la peau. Il s’applique sur le contour de l’œil et en forme de triangle inversé sous l’œil.
  • L’highlighter : c’est l’enlumineur (ou encore, l’illuminateur). Il a la capacité de réfléchir la lumière, et donc, d’illuminer certaines zones de votre visage. Il peut remplacer l’anti-cernes (si vous n’avez des cernes trop marquées), mais ne camoufle pas les imperfections. Il permet de faire ressortir les parties saillantes du visage en attirant la lumière là où vous l’appliquez.
  • L’eraser : c’est le correcteur en français. Il permet de recouvrir les imperfections (cicatrices, boutons, vaisseaux sanguins…) mais n’est pas conseillé sur les cernes puisqu’il a tendance à les accentuer.
  • Le bronzer : c’est la poudre bronzante, aussi appelée terracota ou poudre (de) soleil. Il sert à réchauffer le visage et à lui donner un voile hâlé, comme si vous étiez légèrement bronzée. Il se pose sur les zones du visage les plus exposées au soleil. Il ne sert en aucun cas à vous sculpter le visage puisqu’il reflète la lumière. Ce n’est pas un maquillage sculptant, ce n’est pas un maquillage de contour, il ne crée pas d’ombre sur le visage, et donc, il ne remplace en aucun cas un produit de contouring (ne faites plus l’erreur).
  • Le contouring : C’est la technique qui permet de sculpter votre visage de façon à en modifier la morphologie (à la Kim Kardashian), en jouant avec l’ombre et la lumière afin de créer des reliefs et de corriger les zones problématiques.
  • Le foundation : C’est le fond de teint. Il sert à unifier le teint et à camoufler les petites imperfections.
  • Le primer : c’est la base de teint. Elle dépose sur la peau un film protecteur qui lui évite d’absorber le fond de teint ou tout autre maquillage. Elle resserre les pores, lisse la peau et permet au maquillage de tenir plus longtemps.
  • Le blush : C’est la petite touche de couleur que vous allez mettre sur vos pommettes pour donner à votre visage une apparence fraîche et bien vivante.

Dans quel ordre appliquer ses produits pour le teint ?

Pour partir du bon pied concernant le maquillage du teint, vous devez dédiaboliser un peu le truc. En effet, concernant le teint, il n’y a pas vraiment de règle stricte. Vous pouvez faire un peu comme bon vous semble, du moment que le résultat est joli et naturel.

Si vous vous emmêlez parfois les pinceaux, c’est justement parce que tout le monde fait un peu comme il l’entend. Ainsi, un jour vous allez regarder une youtubeuse qui met l’anti-cernes avant le fond de teint et le lendemain, une autre qui va vous dire qu’elle l’applique après. Et il en est de même pour l’enlumineur.

Si finalement personne n’arrive à se mettre d’accord, c’est qu’il n’y a pas vraiment de grosses conséquences si vous mettez l’un avant l’autre. C’est avant tout une question de goût, d’effet désiré, de technique utilisée, ou même, d’effet de mode.

Toutefois, et c’est un avis purement personnel, je trouve que c’est plus pratique de mettre le fond de teint avant l’anti-cernes, l’enlumineur et le correcteur. En effet, le fond de teint unifie le teint et camoufle déjà bon nombre d’imperfections.

Ainsi, une fois appliqué sur tout le visage, il ne vous reste plus qu’à rectifier les derniers spots que le fond de teint n’a pas réussi à corriger. Le tout étant, bien sûr, de doser correctement vos produits et de les estomper de façon à avoir un rendu naturel.

Ainsi, je conseillerais à toutes celles qui ont des cernes très marquées ou de grosses imperfections, d’utiliser leur anti-cernes et leur correcteur après le fond de teint.

Enfin, il y a tout de même un produit à toujours mettre en premier : la base de teint. Cette dernière est à appliquer avant tous les autres produits puisqu’elle sert de barrière entre votre peau et le maquillage. Elle permet donc de protéger votre peau, mais aussi de sublimer et de faire tenir le maquillage toute la journée.

Pour le reste, vous pouvez appliquer les différents cosmétiques dans l’ordre plus ou moins classique : base de teint, fond de teint, puis les autres produits en fonction de vos besoins.

Toutefois, si vous avez peur que les retouches soient trop visibles, vous pouvez alors opter pour la technique du reverse foundation, à savoir, le primer, suivi des autres cosmétiques, en terminant par le fond de teint.

Enfin, n’oubliez de terminer le maquillage de votre teint en lui apportant une touche de couleur avec du blush. Prenez une couleur en accord avec votre couleur de peau et son sous-ton.

Comment bien maquiller son teint ?

Maintenant que la pression quant à l’ordre des couches de maquillage est un peu tombée, il nous reste à aborder la question épineuse de savoir comment ne pas se louper dans le maquillage du teint.

Parce que oui, il y a tout de même des ratages qui ne pardonnent pas, notamment dans le choix des teintes et des produits utilisés. (Pour le coup, je crois que je vous remets un peu la pression ^^)

Première chose à savoir lorsque vous voulez vous maquiller, c’est que vous devez tenir compte de paramètres qui vous sont très personnels. Cela veut dire que ce qui convient à une femme, ne conviendra pas forcément à une autre.

En effet, pour trouver le maquillage qui vous convient et qui vous rendra plus belle (parce que oui, si on se maquille c’est pour essayer d’être (encore) plus belle), vous devez prendre en compte votre couleur de peau (ton et sous-ton), votre type de peau, vos imperfections, et bien sûr, vous maquiller en fonction de la morphologie de votre visage (rond, carré, ovale, etc..).

En fonction de son type de peau

Ainsi, pour choisir vos produits pour le teint, vous devez prendre des produits adaptés à votre type de peau.

Les peaux grasses par exemple, préféreront les fonds de teint fluides ou en poudre, mais éviteront les sticks, puisqu’ils ont tendance à graisser la peau. De leur côté, les peaux à imperfections marquées iront plus volontiers vers des textures couvrantes. Et les peaux matures aimeront la légèreté des BB et CC crèmes qui ne s’accumulent pas dans les rides. Enfin, les peaux sèches iront plus volontiers vers les textures crémeuses.

Toutefois, il y a des fonds de teint qui peuvent matcher avec tous les types de peau (comme les fonds de teint fluides), et d’autres qui proposent différentes spécificités en fonction des différentes natures de peau.

En fonction de sa couleur de peau (ton et sous-ton)

Pour éviter l’effet clown, l’effet fake, ou l’effet masque, et ce d’autant plus qu’on est dans la mouvance du make up no make up (je suis maquillée, mais ça ne se voit pas) alias maquillage naturel (et aussi dans la mouvance des filtres, mais ça, c’est une autre histoire ^^), vous devez impérativement choisir tous vos produits pour le teint dans des tonalités proches de votre couleur de peau naturelle.

Il y a une règle à ne jamais enfreindre en ce qui concerne le maquillage du teint, c’est de ne jamais aller au-delà de 2 tons de différence avec votre couleur de peau. Mais attention, les 2 tons sont généralement réservés au contouring. Pour le reste, c’est de 0 à 0,5 voire 1, de différence.

Ainsi, pour le fond de teint, plus il est proche de votre couleur naturelle, mieux c’est. Pour le reste, préférez choisir un demi-ton de différence.

Aussi, au vu de la quantité astronomique de teintes disponibles, pour être certaine de choisir la teinte parfaite, fiez-vous au sous-ton de votre peau.

Le sous-ton de la peau est au-delà de la carnation de la peau. C’est en fait une nuance de couleur, exactement comme pour les couleurs en colorimétrie.

Ainsi, il y a des peaux au sous-ton chaud, d’autres au sous-ton froid, et enfin, des peaux au sous-ton neutre.

Connaître le sous-ton de votre peau vous aide à trouver la nuance parfaite vos produits de maquillage pour le teint, mais aussi pour tous les autres maquillages (fard à paupières, rouge à lèvres, blush…).

Un test simple pour connaître le sous-ton de votre peau, est de regarder les veines de votre poignet (face interne). Si elles sont bleu/violettes, alors votre sous-ton est froid. Si elles sont verte/olive, alors votre sous-ton est chaud. Si elles sont bleu/vertes, alors votre sous-ton est neutre.

Si vous doutez encore de votre sous-ton, prenez vos bijoux et regardez quel métal est le plus joli sur votre peau. Si c’est l’or qui vous va le mieux, alors votre sous-ton de peau est chaud. Si c’est l’argent, alors votre sous-ton est froid. Si les deux métaux vous vont, alors votre sous-ton est neutre.

En fonction de la forme de son visage

Une fois que vous avez trouvé les bons produits, il ne vous reste plus qu’à vous maquiller. Seulement voilà, pour que votre maquillage soit réussi, vous devez le faire en accord avec la forme de votre visage.

En effet, si vous ne faites pas attention, vous risquez de faire ressortir les défauts de votre visage au lieu de les améliorer. Ainsi, vous allez devoir placer vos ombres et vos points lumineux en fonction de votre morphologie. En prenant soin de ne pas accentuer vos défauts, mais plutôt, de les corriger.

Par exemple : Évitez donc de mettre de l’ombre, ou même du bronzer, sur le front si ce-dernier est petit. À l’inverse, préférez en mettre si votre front est trop grand ou trop large. Si votre visage est trop long, évitez de l’allonger encore plus en plaçant de l’highlighter sur les extrémités médianes. Si votre visage est rond, essayez plutôt de lui donner du relief et de casser l’effet de rondeur. Et ainsi de suite pour chaque forme de visage.

Pour savoir comment vous maquiller selon la forme de votre visage, c’est par ici que ça se passe :

Si vous souhaitez avoir le teint frais et lumineux, l’idéal est d’opter pour un maquillage type glowy make up. C’est un maquillage lumineux, facile à réaliser, qui demande peu de produits, et qui offre un résultat très joli et naturel.

Pour donner un joli effet à votre fond de teint et rajeunir vos traits, appliquez-le en partant du centre de votre visage et en étirant la matière vers l’extérieur du visage.

Comment bien se maquiller : Étape 3, le maquillage des yeux

Pour bien maquiller vos yeux, vous devez adapter votre maquillage à la forme de vos yeux, à leur couleur, et à la couleur du sous-ton de votre peau.

Vous pouvez aussi l’adapter à l’occasion pour laquelle vous vous maquillez, mais ça, c’est à vous de voir. Personnellement, je pense que vous avez tout à fait le droit de vous maquiller comme vous en avez envie, même en pleine journée, n’en déplaise à la team Cordula (et autres fashionistas trop coincées dans leur string ^^ ). L’essentiel est que vous vous sentiez bien (et belle) dans votre peau et dans votre maquillage.

Pensez à utiliser un eyeshadow primer (base pour fard à paupières) avant de vous maquiller les yeux. Ce dernier permettra aux ombres à paupière de tenir plus longtemps. Ça leur évitera aussi de couler et de s’agglutiner dans les plis des paupières.

Le maquillage des yeux peut se faire avant le maquillage du teint, notamment si vous mettez des fards à paupières pigmentés qui risquent de tomber sur les joues. C’est juste pour que le nettoyage de la poussière des fards ne risque pas d’abîmer votre maquillage du teint.

Choisir les bonnes couleurs de fards à paupières

Un joli maquillage des yeux passe aussi par un choix judicieux des couleurs que vous allez appliquer. Vous devez donc veiller à choisir des couleurs qui s’assortissent bien ensemble, ainsi qu’à votre carnation (notamment en prenant en compte le sous-ton de votre peau). Enfin, les couleurs qu vous choisissez doivent aussi ressortir la couleur de votre iris.

Pour trouver des couleurs qui s’assortissent, vous pouvez vous aider d’un cercle chromatique. Ainsi, pour faire ressortir la couleur de vos yeux, choisissez des couleurs dans les tons opposés (ou complémentaires) sur le cercle chromatique.

D’une manière générale, les yeux bleus sont sublimés par les couleurs aux tonalités orangées, les yeux verts par les tonalités rouges et les yeux marrons c’est simple, tout leur sied.

Maintenant, vous allez rajouter cette petite touche en plus à votre maquillage des yeux, celle qui rendra votre maquillage encore plus parfait que parfait : utiliser des teintes de fards à paupières qui matchent avec le sous-ton de votre peau.

Si vous avez les yeux bleus, vous allez choisir, par exemple, un fard couleur caramel ou bronze pour un sous-ton chaud, ou bien un fard corail ou rose pour un sous-ton froid.

Maquiller ses yeux selon leur forme

Le plus important dans le maquillage des yeux, c’est de savoir comment les mettre en valeur. Vous ne devez donc pas accentuer leurs défauts, ni ternir votre regard.

Si vous avez déjà maquillé votre teint, alors vous avez déjà réussi à illuminer votre regard en appliquant l’anti-cernes et en mettant des touches d’illuminateur aux endroits stratégiques (coin interne de l’œil, sous l’arc des sourcils, sur le haut des pommettes).

Maintenant, il serait dommage de gâcher tout ce travail en ne mettant pas les bonnes couleurs, et en ne plaçant pas les traits d’eye-liner ou de crayon khôl correctement.

Vous allez donc dans un premier temps, identifier la forme de vos yeux. Sont-ils ronds, en amande, tombants, resserrés, écartés, petits, grands, etc. ? Ensuite, vous allez tracer vos traits et poser vos fards de façon à gommer leurs petits défauts, en prenant garde à ne surtout pas les accentuer.

Là encore, vous allez devoir jouer avec les ombres et la lumière, et créer des illusions d’optique en vous aidant, cette fois, de vos fards à paupières et de votre eye-liner ou de votre crayon à yeux.

Je vous explique en détail comment faire dans cet article : Comment maquiller vos yeux selon leur forme ?

Appliquer correctement l’ombre à paupières

Pas facile de savoir comment appliquer ses fards à paupières, surtout lorsqu’on n’a pas trop l’habitude de se maquiller.

D’une manière générale, et avant de vous lancer dans des maquillages techniques ou sophistiqués, il convient de commencer simplement, histoire de se faire la main.

Voici comment vous maquiller facilement et très simplement, sans risquer le make-up faux pas :

  • Choisissez 2 fards (1 clair et 1 foncé) dont les couleurs entrent dans le même camaïeu
  • Choisissez un fard type nude lumineux qui se rapproche le plus de votre carnation
  • Appliquez le nude sur la paupière mobile et jusque sous l’arc des sourcils
  • Appliquez le fard clair sur la moitié interne de la paupière mobile
  • Appliquez le fard foncé sur la moitié externe de la paupière mobile
  • Fondez les deux couleurs ensemble, au centre de la paupière mobile
  • Rehaussez le tout avec un trait de liner ou de crayon à la base des cils
  • Ouvrez votre regard avec un mascara adapté à la nature de vos cils

C’est un maquillage ultra-simple que vous pouvez faire rapidement, notamment avant d’aller au travail si vous n’avez pas le temps de faire mieux.

Toutefois, et même avec ce type de maquillage, évitez l’ombre claire dans le coin interne de l’œil si vous avez les yeux trop écartés. Pour être sûre de ne pas vous enlaidir (ouais le mot est fort), pensez à lire l’article (j’ai donné le lien un peu plus haut) pour savoir comment maquiller vos yeux selon leur forme.

Une fois que vous maîtriserez le maquillage simple, vous pourrez commencer à vous amuser à réaliser des smoky eyes, des foxy eyes, etc. et vous vous amuserez aussi à jouer avec les couleurs et les traits d’eye-liner.

Appliquer correctement l’eye-liner et le mascara

Pour débuter, l’idéal est de taper dans les valeurs sûres. Optez alors pour un khôl ou un eye-liner noir. Lorsque vous serez plus aguerrie, vous pourrez tenter les contours de l’œil plus colorés et des traits plus techniques.

Si vous n’avez rien de tout ça sous la main, ou que ça vous semble trop compliqué à tracer proprement, alors prenez une ombre à paupière foncée et appliquez-la en trait fin à l’aide d’un pinceau plat biseauté.

Suivant le type de maquillage que vous avez réalisé, vous n’êtes pas obligée de mettre de crayon ou d’eye-liner. Toutefois, ces derniers permettent de sculpter vos yeux afin de leur donner une jolie forme et d’intensifier le regard.

Le mascara quant à lui, ouvre le regard, agrandit ou épaissit les cils. Choisissez-le en fonction de la nature de vos cils et appliquez-le en prenant en compte la forme de vos yeux (voir l’article mentionné un peu plus haut).

Lire aussi : Comment bien appliquer et choisir son mascara ?

Faire attention à ses sourcils

Les sourcils sont très importants. À eux seuls, ils peuvent assombrir ou éclairer votre regard. Ils peuvent le fermer ou l’ouvrir également. Outre les modes concernant leur épaisseur ou même leur forme, vous devez avant tout épiler vos sourcils de façon à ce qu’ils mettent votre regard en valeur et qu’ils n’accentuent pas vos défauts.

Des yeux tombants vont, par exemple, préférer des sourcils qui ne tombent pas à leur tour, histoire de ne pas avoir le regard Droopy. Les petits yeux quant à eux, vont éviter les sourcils trop épais qui ont tendance à rétrécir encore plus le regard.

Avant, pendant ou après vous être maquillée, pensez donc à faire un état des lieux de vos sourcils. Épilez-les correctement (sans vous laisser avoir par les modes qui ne conviennent pas forcément à tout le monde, et qui de toute façon, seront dépassées un jour ou l’autre), remplissez-les si besoin avec un crayon à sourcils et brossez-les avec un mascara à sourcils.

Comment bien se maquiller : Étape 4, le maquillage de la bouche

Vous voilà maintenant arrivée au maquillage de la bouche. Rappelez-vous, au tout début de cet article, je vous conseillais de mettre une bonne couche de crème ou de baume sur vos lèvres et de ne plus y toucher. Il est maintenant temps d’enlever l’excédent d’hydratant à l’aide d’un mouchoir ou d’un coton doux. Vos lèvres devraient être maintenant toutes douces et bien hydratées.

Quelle couleur de rouge à lèvres choisir ?

Pour choisir la bonne couleur de rouge à lèvres, choisissez un ton en accord le sous-ton de votre peau et une couleur qui ne jure ni avec votre fard à paupières, ni avec votre couleur de peau.

Pensez également à prendre en compte votre couleur de cheveux lorsque vous choisissez votre rouge à lèvres. Un maquillage naturel se plaira à avoir une teinte de rouge à lèvres qui se situe entre votre couleur de peau et votre couleur de cheveux.

Si vous avez opté pour une couleur intense sur les yeux, allez-y léger sur les lèvres, et inversement. Mettre du maquillage voyant à la fois sur la bouche et sur les yeux ne vous mettra pas du tout en valeur. Les yeux de vos interlocuteurs ne sauront pas où se poser et vous ne mettrez ni votre sourire ni votre regard en valeur, bien au contraire.

Enfin, choisir la bonne couleur de rouge à lèvres dépend aussi du style et de la couleur de votre tenue. Évitez de choisir une couleur qui ne s’assorti pas du tout avec vos vêtements. Toutefois, si vous êtes du genre excentrique ou que vous aimez l’originalité, alors, amusez-vous, mais toujours avec goût.

Comment bien appliquer son rouge à lèvres ?

Pour un maquillage des lèvres qui ne coule pas, ne file pas et ne dépasse pas, tracez le contour de vos lèvres avec un crayon à lèvres d’une couleur proche de celle de votre lipstick. Évitez les écarts de couleur trop importants entre les deux, sauf si ça fait partie de votre look (rock, gothique, ou pourquoi pas, look vintage style fin des 90’s).

Lorsque vous tracez le contour de vos lèvres, profitez-en pour les redessiner. Rendez-les, par exemple, un peu plus épaisses en posant votre trait de crayon à lèvres légèrement au-dessus de la délimitation de vos lèvres. Attention à ne pas en faire trop, parce que soyons honnête, ça se voit et ce n’est tout de même pas très joli. Profitez-en aussi pour les rendre un peu plus symétriques ou arrondies si elles ne le sont pas assez.

Ensuite, remplissez vos lèvres avec le lipstick de votre choix. Liquide, stick, gloss, crème… vous avez l’embarras du choix alors, faites-vous plaisir !

Lorsque vous appliquez votre rouge à lèvres, veillez bien sûr à ne pas passer au-dessus du trait de crayon. Vous pouvez aussi jouer avec sa texture et son intensité en l’appliquant de façon différente à chaque fois : au doigt, au pinceau , directement sur les lèvres…

Lorsque vous serez un peu plus aguerrie dans le choix des couleurs et son application, vous pourrez vous amuser à faire des dégradés et à sculpter votre bouche en mettant un peu de clarté au centre des lèvres et un peu d’ombre vers ses extrémités.

Et avant de terminer, pensez à vérifier que vous n’avez pas de rouge à lèvres qui traine sur les dents… oups…

Comment bien se maquiller : Étape 5, Fixer son maquillage

Vous voilà maintenant bien maquillée. Vous pouvez vous arrêter là si vous le souhaitez, ou alors vous pouvez mettre un petit coup de spray fixant (spécial maquillage s’entend, évitez donc de vous asperger le visage avec de la laque pour cheveux ^^).

Cette étape n’est pas obligatoire, mais comme les sprays fixateurs de maquillage existent, pourquoi vous priver d’un maquillage qui tient toute la journée ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.