Le konjac, un coupe faim naturel

konjac coupe-faim naturel

Le konjac, aussi appelé konnyaku, est une plante très répandue en Asie, dont elle est d’ailleurs originaire. Elle pousse dans les régions chaudes au climat subtropical, et plus précisément en Asie orientale.

Ce qui est intéressant avec le konjac, c’est que son rhizome est riche en glucomannane, une fibre alimentaire soluble. Il n’est donc pas rare que le konnyaku, de par son effet épaississant, serve d’additif dans les préparations alimentaires. Vous le trouverez dans la liste d’ingrédients de vos produits sous l’appelation E425.

Si depuis quelques années la langue du diable (autre nom du konjac) fait parler d’elle en occident, c’est parce qu’on lui prête des vertus coupe-faim. En effet, en plus d’être riche en fibres et pauvre en calories, le konjac aurait un effet rassasiant.

Le konjac fait-il maigrir ?

Le konjac connait ses heures de gloire dans nos contrées, grâce à ses propriétés coupe-faim. Il est d’ailleurs devenu un incontournable des régimes alimentaires.

Ses racines contiennent du glucomannane, qui est une fibre pouvant absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau, et qui forme une substance gélatineuse.

Ce gel se colle sur les parois de l’estomac et de l’intestin, provoquant ainsi une impression de satiété. Il permet également de limiter l’absorption des graisses et des sucres, et ainsi de réguler le taux de cholestérol et le diabète.

Le konjac est naturel et de plus, il est faible en calories (3 calories pour 100 grammes). Il est également riche en fibres mais pauvre en vitamines et sels minéraux.

Ne comptez donc pas sur lui pour devenir un aliment principal de votre alimentation. Servez-vous plutôt du konjac en tant que complément alimentaire.

Une étude de 2008 révèle que le konjac peut aider à faire perdre un peu de poids aux personnes en surpoids. Sans surprise, les sujets ont perdu plus de poidsdans le cadre d’un régime limité en calories.

Comment consommer le konjac ?

Le konjac peut se consommer de plusieurs façons, et on le trouve d’ailleurs sous plusieurs formes. En gélule ou en poudre, mais aussi sous forme de nouilles, de vermicelles (shiratakis), de bloc….

Le konjac en nouilles ou shiratakis, est d’ailleurs une bonne alternative à la traditionnelle assiette de pâtes de blé dur. Accompagnez le tout de sauce tomate et/ou de petits légumes, et vous serez rassasié un bon moment.

En gélule, le konjac se prend une demi-heure avant le repas et accompagné d’un grand verre d’eau.

La poudre peut être rajoutée à vos préparations pour les épaissir. Vous pouvez aussi mettre l’équivalent d’une cuillère à café dans un grand verre d’eau, et le boire 15 minutes avant le repas.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *