Le soda à volonté, pour ou contre ?

Le soda à volonté, pour ou contre ?
Temps de lecture : 2 minutes

Ça y est, c’est officiel, Quick emboîte le pas à KFC et Ikea. Après avoir déjà testé la chose dans quelques-uns de ses restaurants en France depuis quelques années maintenant, Quick annonce la mise en place dans toutes ses enseignes du free refill, ou soda à volonté dans le texte. Nous voilà maintenant très loin des principes de l’alimentation saine

C’est donc ainsi que sont en train de s’équiper de DrinQ Spots (dispositifs destinés à accueillir le système de sodas à volonté) près de 400 établissements Quick. Peu d’entre eux ne vont pas intégrer ce système, pas par acquis de conscience, mais juste par manque de place. Donc si le Quick le plus près de chez vous n’en a pas, ne vous faites pas d’illusion, ce n’est pas par ce qu’il se fait du soucis pour votre santé, c’est juste par ce qu’il n’en n’a pas la place…

Alors évidemment, les nutritionnistes et médecins de tout bord tirent la sonnette d’alarme, car maintenant, c’est un boulevard à l’obésité qui s’ouvre devant eux. Certes, ils ne sont pas près de mettre la clé sous la porte. Mais alors, ils ne sont pas près non plus d’arrêter de voir les ravages des pratiques alimentaires excessives.

D’ailleurs, le professeur Hercberg, président du Programme National Nutrition et Santé (PNNS), a récemment déclaré au Figaro qu’il qualifie cette pratique “d’irresponsable“. Et le nutritionniste J.M. Borys de préciser :

Tout ce qui invite à consommer en excès favorise l’obésité. Ceux qui vont tomber dans le panneau, ce sont les plus modestes, ceux qui veulent en avoir pour leur argent“.

J.M. Borys

D’autant que le prix de ces boissons à volonté ne peut qu’encourager leur consommation. 2€ pour avoir du coca à volonté, c’est tout de même attractif, surtout quand on voit le prix de la canette individuelle vendue dans les distributeurs ou chez les marchands du coin…. Et seulement 6 à 7€ pour un menu comprenant une boisson à volonté…. C’est clair que c’est très attractif !

Ce qui est sûr, c’est que les réelles cibles du Free Refill sont les jeunes.

 “C’est une stratégie qui ne coûte pas cher, qui permet de se différencier des concurrents et d’attraper les jeunes qui vont se passer le mot

Analyse de Xavier Terlet, à la tête du cabinet XTC, spécialisé dans les tendances de l’agroalimentaire.

Bonne surprise toutefois, lorsque la chaîne McDonald’s a été interrogée sur son intention à ce sujet, elle a déclaré que le concept étant en opposition avec sa politique nutritionnelle, il n’y aura pas de système de soda à volonté dans leurs enseignes.

Malgré tout, certaines des pratiques de McDo restent un peu polémiques, comme son opération du mois d’août : 1 boisson achetée = 1 boisson offerte… aheum…

Bon, personnellement lorsque je prends un menu dans un fast-food, j’ai généralement du mal à finir mon coca zero. Alors, aller en chercher un autre verre…. Mais avec ce système, le risque est tout de même important de laisser grandir la tentation d’aller se resservir, et de boire un peu plus que d’habitude ou que de raison.

D’ailleurs, on voit déjà dans les enseignes qui pratiquent le free refill, que pas mal de clients n’hésitent pas à se resservir 1, voire 2 verres de soda. Espérons seulement que l’eau sera elle aussi à volonté, pas comme dans certaines chaînes de restaurants américains où le soda est à volonté, mais pas l’eau (eau minérale, de source, ou gazeuse)  ‘-_-

Alors d’après vous, les sodas à volonté vont-ils favoriser les abus de consommation ? Et quelle est votre position face aux sodas à volonté ? Tentée, pas tentée ?

Pour aller plus loin :

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *