Monoï : en hiver aussi !
Temps de lecture : 3 minutes

Le monoï est un produit chouchou pour les personnes qui aiment prendre soin de leurs cheveux et de leur peau, car il a des vertus nourrissantes. En été, c’est un excellent après-soleil qui donne un joli effet glossy au bronzage, mais son usage ne se cantonne pas à la saison estivale. En effet, le monoï peut tout aussi bien être utilisé en hiver.

Comment utiliser le monoï en hiver ?

Avant tout, il faut savoir que le monoï se fige à une température de 20°C, donc si le vôtre reste liquide même en hiver, c’est qu’il a été coupé avec d’autres huiles. Quant à son utilisation, les Polynésiens s’en servent avant la baignade afin de se protéger du froid, car en contact de la peau, il crée un film hydrolipidique agissant comme un voile protecteur. D’ailleurs, les surfeurs s’enduisent généreusement le corps avec du monoï avant de glisser dans leurs combinaisons, et ce, pour les mêmes raisons.

Par contre, en hiver, si vous avez l’intention d’utiliser du Monoï de Tahiti pour adoucir votre peau, ne le faites pas avant vos activités en plein air. En effet, les réverbérations des rayons du soleil sur la neige peuvent provoquer des coups de soleil, en particulier chez les peaux blanches. Mieux vaut utiliser une crème ou une lotion solaire avec un indice de protection élevé au cours de promenades à ski ou vos randonnées en altitude, puis utiliser le monoï comme un après-soleil lorsque vous retournerez en intérieur.

Le monoï est en effet l’huile idéale pour adoucir l’épiderme, lui apporter un regain d’hydratation et lui prodiguer le soin qu’il faut après qu’il ait été agressé par les rayons du soleil, le froid et le vent glacial. Une astuce consiste à laisser l’huile de monoï chauffer doucement près du radiateur puis de la passer sur tout le corps après la douche en massant délicatement pour apporter tous ses bienfaits à la peau et achever de se détendre. D’ailleurs en Polynésie, l’utilisation du monoï s’accompagne toujours d’un rituel de massage relaxant.

Si vous n’êtes pas habitué à utiliser de l’huile directement sur votre peau, il suffit d’en verser quelques gouttes dans votre crème hydratante pour bénéficier de tous ses bienfaits. Bien entendu, mélangé à un peu de sucre roux ou du marc de café, le monoï peut être utilisé comme un gommage doux pour les mains pour les sublimer avant une manucure.

Lie aussi : Comment avoir de beaux ongles naturellement ?

Le monoï pour soigner les cheveux en hiver

Le Monoï est très efficace sur les cheveux très secs et déshydratés pour les nourrir en profondeur. Si vous avez des cheveux fins, vous pouvez l’utiliser comme un après-shampoing en enduisant chaque mèche sur les longueurs, suivi d’un petit temps de pause et d’un rinçage à l’eau légèrement chaude. Si votre chevelure est épaisse ou très sèche, le monoï peut être appliqué directement comme un agent hydratant, sans rinçage.

Lire aussi : L’huile de coco, une alliée naturelle pour une beauté sans faille

Comme masque, le monoï peut s’appliquer sur les cheveux humides, seul ou synergie avec d’autres huiles ou actifs naturels. Il suffit le laisser reposer pendant vingt minutes sous une serviette chaude pour que les écailles des cheveux s’ouvrent et absorbent bien l’huile. Ce soin doit être suivi d’un rinçage. En hiver, il est très bénéfique, car il permet au cuir chevelu d’être hydraté et de mieux supporter les assauts du froid.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *