Comment mieux supporter les règles ?

Comment mieux supporter les règles ?
Temps de lecture : 4 minutes

Règles, menstruations, ragnagnas, débarquement… quel que soit le nom qu’on leur donne, les règles font partie de notre vie. Toutes les femmes ne les vivent pas de la même façon. Certaines ont des règles courtes, peu abondantes et peu douloureuses, pour d’autres, c’est tous les mois la 3ᵉ guerre mondiale dans l’appareil génital et la culotte.

Douleurs, crampes, nausées, maux de tête, saignements abondants et/ou interminables, fatigue… malheureusement, il n’existe pas encore de remède miracle (et sans risque pour la santé) qui permet à chaque femme ou jeune fille d’avoir des cycles menstruels sans douleurs et peu abondants. Certaines voient leur état s’améliorer avec la prise de la pilule, la pose d’un stérilet, la prise d’anti-douleur, ou encore après leur première grossesse. Dans quelques cas malheureusement, rien n’y fait.

Mais, même si aucun remède n’existe encore, avec quelques bonnes pratiques et un peu de bon sens, vous pouvez tout de même arriver à rendre vos règles plus supportables et moins contraignantes.

Choisir des protections hygiéniques adaptées et confortables

Ça paraît évident, mais il semble que tout le monde n’a pas le réflexe de tester plusieurs types de protections ou de changer malgré l’inconfort. À croire parfois que pour certaines femmes, avoir ses règles doit être synonyme de souffrance et d’inconfort jusqu’au bout.

Alors, pour être bien dans votre culotte même pendant les règles, vous devez absolument trouver les protections les plus efficaces, adaptées à votre flux, et agréables à porter.

Vous avez tout de même un choix assez large qui s’offre à vous :

  • Des serviettes hygiéniques jetables pour tous types de flux, avec des formes différentes, des protège-côtés (ailettes), des serviettes pour la nuit, des serviettes extra-fines ou épaisses
  • Des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, et que vous pouvez même fabriquer toute seule et qui sont écologiques
  • Des culottes menstruelles lavables et réutilisables, qui, si elles sont de bonne qualité comme la culotte fabriquée en France par Réjeanne, vous assure protection et confort, tout en vous préservant des produits chimiques et en étant écologiques
  • Des tampons de toutes tailles, adaptés à tous types de flux, et avec ou sans applicateur
  • Des cup menstruelles qui vous offrent la protection d’un tampon mais qui sont lavables et réutilisables, et donc, écologiques

Alors, plutôt que d’endurer des irritations de la vulve dues au frottement de vos serviettes hygiéniques jetables, ou de risquer un choc toxique avec les tampons si vous n’avez pas la possibilité de le changer suffisamment souvent, essayez d’autres types de protections. Vous en trouverez forcément une qui vous protège efficacement et sans vous géner.

Pour éviter le stress d’avoir une fuite, choisissez également une protection adaptée à votre flux et en laquelle vous savez que vous pouvez avoir confiance. Vous ne pourrez que mieux vivre vos règles en sachant vos vêtements bien protégés.

Lire également : Réjeanne, la culotte menstruelle bio made in France

Prévoir des protections hygiéniques un peu partout

Parce que les règles sont parfois capricieuses, ou simplement parce que vous n’avez pas fait attention à la date, il est toujours bon d’avoir des protections hygiéniques de secours où que vous soyez.

En effet, quoi de plus stressant que de sentir que vos règles débarquent quand vous n’êtes pas chez vous et que vous n’avez aucune protection. Demander à une inconnue dans la rue si elle n’a pas une protection à vous donner peut s’avérer extrêmement gênant pour les femmes réservées.

Et quoi de plus gênant que de devoir passer la journée à se balader avec le pantalon taché de sang, menstruel qui plus est. N’oublions pas que les règles sont encore un sujet tabou auprès de beaucoup de personnes, et pire, certain-e-s considèrent le sang menstruel comme quelque chose de sale. Pourquoi ? Nulle ne le sait, mais malheureusement, c’est une des idées reçues qui a la peau dure.

Car oui, au cas où vous ne le savez pas encore, avoir ses règles n’est pas sale, et le sang menstruel n’est pas sale !

Donc, afin de vous éviter de vous taper la honte hors de chez vous, pensez toujours à prévoir des protections de secours (serviettes, tampons…) dans tous vos sacs, mais aussi dans votre voiture, votre manteau, ou votre valise si vous devez vous absenter.

Ne les enlevez pas même si vous ne vous en êtes pas servi, c’est le meilleur moyen pour qu’elles arrivent sans crier gare. Si vous en avez eu besoin, alors pensez à renouveler votre stock de secours.

En effet, savoir que vous êtes toujours prête à accueillir vos règles même si elles débarquent à l’improviste, vous permet de rester zen et de mieux démarrer votre période menstruelle.

Détendez-vous le plus possible

Difficile de se détendre quand on a mal au ventre et aux reins au point d’en avoir la nausée, voire des vertiges. Mais pourtant, vous devez essayer le plus possible de rester zen et de détendre vos muscles et votre abdomen.

Si vous êtes en réelle détresse au point de ne pas tenir debout, la meilleure chose à faire est de vous allonger sur le ventre, façon étoile de mer, et de respirer lentement, en faisant de grandes inspirations et expirations. La douleur devrait alors se faire moins insupportable.

Si vous arrivez à marcher sans trop souffrir, sortez et allez vous détendre dans un cadre calme et agréable. Faites une longue marche au grand air en prenant le temps de bien respirer.

Si vous êtes adepte de yoga ou de gym douce, alors faites une séance afin de vous libérer des tensions et du stress accumulé.

Si vous avez une baignoire, faites-vous couler un bain d’eau tiède, ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles qui favorisent la détente, et restez-y le temps de sentir tous les bienfaits du bain. Vous pouvez aussi aller vous baigner dans une piscine ou la mer si la température s’y prête.

Le stress, la nervosité, l’angoisse et toutes les émotions négatives sont des amplificateurs de douleurs. Alors le maître-mot quand vous vos règles sont douloureuses, c’est de vous détendre autant que vous le pouvez.

Parlez-en autour de vous

Les règles ne sont pas sales et ne doivent pas être un sujet tabou. N’ayez donc pas peur d’en parler avec d’autres personnes. Des copines, votre gynéco, votre médecin traitant, vos collègues, des internautes…

Vous constaterez rapidement que pouvoir parler de vos règles et des problèmes qui y sont liés avec d’autres personnes procurent une sorte de soulagement. Vous trouverez d’autres personnes pour qui les règles peuvent parfois être un calvaire, et vous pourrez en discuter et vous sentir comprise.

De plus, en discuter, c’est aussi pouvoir, peut-être, trouver une solution efficace pour que vos règles soient moins douloureuses, moins abondantes ou plus régulières. Il est d’ailleurs très important que vous en parliez à votre gynéco afin qu’il vous propose des solutions qui vous soulagent efficacement.

La FAQ des menstruations

Peut-on faire l’amour pendant les règles ?

Vous pouvez faire l’amour pendant les règles, d’autant plus que les orgasmes procurent plaisir et détente, ce qui est tout recommandé pour les règles douloureuses. Toutefois, rien ne vous y oblige, et c’est une décision qui se prend avec votre partenaire.

Est-ce risqué de faire l’amour pendant les règles ?

Pendant les règles, le contact avec le sang augmente le risque d’attraper une IST (MST). Vous devez utiliser un préservatif afin d’éviter tout risque de contamination. Toutefois, si vous avez une totale confiance en votre partenaire et que vous avez tous les deux été testés récemment, alors vous pouvez vous passer de préservatif.

Si vous avez des règles très abondantes, évitez de faire l’amour durant les jours les plus sanglants. D’une, vous allez mettre du sang partout. De deux, vous risquez de ne pas sentir grand-chose à cause de la trop grande quantité de sang présente dans votre vagin. Et de trois, faire l’amour a tendance à favoriser la perte de sang, ce qui (pour l’avoir testé) n’est vraiment pas top quand on a des règles à tendance hémorragique.

Peut-on garder sa protection une journée/nuit entière ?

Pour les protections hygiéniques externes (serviettes, culottes menstruelles) vous pouvez les garder environ 8 heures, soit une nuit entière. Dans la journée, il est tout de même préférable pour votre confort et pour éviter la prolifération des bactéries et donc l’apparition d’odeurs, de les changer toutes les 4 à 6 heures.

Pour les protections internes (cups, tampons), comme elles sont en contact direct avec la flore vaginale et que les conditions internes du corps humain sont idéales pour la prolifération et la propagation des bactéries, il est impératif de ne pas garder votre cup ou votre tampon plus de 6 heures de suite. L’idéal est de mettre une protection propre toutes les 4 heures. Il n’est donc pas recommandé de dormir avec une protection interne.

Doit-on se laver plus souvent ?

Lorsque vous avez vos règles, vous devez vous laver une fois par jour. Pas plus, pas moins. Préférez un lavage à l’eau tiède, sans savon, plutôt qu’un lavage avec un savon agressif. Évitez absolument de vous laver l’intérieur du vagin, puisque le lavage interne détruit la flore vaginale qui le protège (le lavage interne n’est d’ailleurs pas recommandé non plus quand vous n’avez pas vos règles).

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez vous rafraîchir en vous nettoyant la vulve avec une lingette adaptée aux peaux ultras sensibles, ou avec simplement un peu d’eau tiède.

Le sang des règles n’est pas sale, et vous laver plusieurs fois par jour risque de vous irriter la vulve et la peau, plus que de vous soulager.

Peut-on faire du sport pendant les règles ?

Vous pouvez bien sûr pratiquer une activité physique pendant vos règles. Toutefois, choisissez-la en fonction de comment se passent vos menstruations. Par exemple, des activités violentes ou très intenses sont à éviter pour les règles douloureuses et abondantes, préférez alors des activités plus douces et moins physiques.

Le sport est d’ailleurs recommandé pendant les règles, puisqu’il permet d’évacuer les tensions accumulées, et qu’il serait bénéfique pour atténuer le syndrome prémenstruel.

N’oubliez pas aussi de choisir une protection hygiénique adaptée à la pratique de votre activité physique.

Peut-on se baigner, aller à la plage ou à la piscine ?

Avoir ses règles ne signifie pas ne plus pouvoir rien faire. Vous pouvez aller vous baigner sans aucun problème, il vous suffit juste de choisir une protection interne type tampon ou cup si vous comptez vous baigner. Si vous voulez juste bronzer ou tremper vos jambes, alors une serviette, ou même une culotte menstruelle sous votre maillot de bain, peuvent faire l’affaire à condition bien sûr, de cacher le tout sous un paréo.

Pour les règles douloureuses, faites attention à ne pas vous plonger dans une eau trop froide. La fraîcheur de l’eau risquerait alors de faire se contracter un peu trop votre ventre, et augmenter alors la douleur.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *