Les queues de cerise ont-elles vraiment un effet minceur ?

Effet minceur des queues de cerises

Les vertus diurétiques de la queue de cerise sont connues de façon traditionnelle depuis longtemps. La tige favoriserait la perte de poids et lutterait contre la rétention d’eau. Que faut-il penser de cette assertion ? Les queues de cerise ont elles vraiment un effet minceur ? Réponses dans cet article.

Queue de cerise, des vertus vraiment insoupçonnées

Et dire qu’en jetant ces petits pédoncules, nous sommes passés à côté de vertus insoupçonnées. Ce qu’on a pour habitude de jeter après consommation de la cerise, est en réalité un aliment antioxydant riche en flavonoïdes. Des éléments qui luttent contre l’obésité en prévenant la surcharge pondérale. Les propriétés amincissantes sont confirmées par l’intégralité des études sur le sujet. Elles concluent alors la même chose : les queues de cerises sont bonnes pour lutter contre les radicaux libres.

L’effet diurétique de la queue de cerise a aussi été prouvé par une expérience datant de 2009, réalisée par des chercheurs de l’Iran University of Medical Sciences de Téhéran. L’intégration de cette partie de fruit dans votre quotidien vous préservera de la rétention d’eau et des gonflements du ventre et des jambes. La queue de cerise contribue au drainage du liquide lymphatique présent sous les tissus adipeux de la peau. En savoir plus sur les vertus des queues de cerises prouvées par la science.

Au plan diurétique, la tige de cerise est également riche en sels de potassium. Elle contribue à l’élimination des toxines et déchets qui polluent l’organisme tant par la voie urinaire que par celle digestive. C’est pour cette raison que la tige de cerise est fréquemment intégrée dans les cures de détox. Cette action diurétique est fiable et sans effet secondaire pour le consommateur.

Enfin, les queues de cerise constituent des alliés de choix dans la lutte contre l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque.

Comment consommer la tige de cerise

Bien entendu, la queue de cerise ne se mange pas de la même manière que la cerise elle-même. On la consomme à travers des breuvages infusions, bouillies et tisanes tout au long de la journée. Pour obtenir une infusion de tige de cerise, il suffit de verser de l’eau bouillie dans une tasse contenant déjà les tiges de cerise. La tisane quant à elle, peut se faire avec un mélange de miel pour adoucir l’acidité de la tige. En procédant ainsi, on obtient des décoctions au goût fruité, acidulé et faciles à consommer. Le dosage est très simple à appliquer. Une pincée de queues de cerise pour un litre d’eau. Laisser bouillir pendant au moins 10 minutes.

Si cette méthode ne vous convient pas, vous pouvez aussi consommer la queue de cerise par macération. La macération s’obtient en trempant les queues de cerise dans de l’eau froide.

Dans l’un ou l’autre des cas, nous vous conseillons de consommer les queues de cerise en fin de repas. Trois fois par jour de préférence pour accélérer votre processus détoxification. Inutile de préciser que cela doit s’accompagner d’une alimentation équilibrée et d’une activité sportive régulière.

Queue de cerise, les exceptions

En dépit de tous ces avantages, la queue de cerise n’est pas conseillée à tous. Des précautions sont à prendre chez les femmes enceintes et celles qui allaitent. Il en est de même pour les personnes souffrant de calculs rénaux. Ces catégories de personnes devraient tout simplement éviter la queue de cerise.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.