Galette, couronne ou gâteau des rois, à chaque région sa tradition

S’il y a une tradition que l’on aime pratiquer début janvier en France, c’est bien celle de tirer les rois. D’ailleurs, cette année, la date de l’épiphanie est le 6 janvier 2022, ce qui veut dire que vous pouvez manger la galette des rois le 02 janvier 2022. Toutefois, bien que ce soit une fête chrétienne, l’origine de l’épiphanie est bien plus ancienne encore, tout comme le fait de manger une galette, une brioche ou un pain, et de tirer les rois.

Aujourd’hui, la frangipane est devenue la pâtisserie d’épiphanie la plus représentée en France lors de l’épiphanie. Toutefois, elle ne fait pas l’unanimité. En effet, et pour notre plus grand bonheur, bien des régions françaises ont gardé leur traditionnelle pâtisserie des rois, chacune intégrant des ingrédients locaux et offrant une saveur inimitable. Petit tour d’horizon des galettes des rois, couronnes des rois et gâteaux des rois de nos régions.

L’épiphanie dans nos régions

Dans l’Est de la France, et plus précisément en Moselle-Est, il était de coutume lors de l’épiphanie, non pas de dévorer une galette des rois, mais plutôt que de voir des garçons déguisés en rois mages, faisant le tour des maisons en chantant des chansons et en faisant tourner une étoile sur un bâton. En échange de leur prestation, les habitants leur offraient quelques pièces ou des friandises.

Dans le Sud-Ouest, c’est la traditionnelle coque des rois qui est dégustée. Cette dernière est un gâteau légèrement citronné et en forme de couronne. Il est aussi parsemé de gros morceaux de sucre.

Dans la région de Bordeaux, c’est la couronne bordelaise dont les locaux préfèrent se régaler. C’est une brioche en forme de couronne, garnie de fruits confits, et au bon goût de citron et de fleur d’oranger. Elle est décorée de tranches de cédrat confit et de grains de sucre.

Dans le Béarn, c’est la galette des rois béarnaise qui remporte tous les suffrages. Appelée aussi garfou, c’est une galette ronde, briochée et pleine de saveurs. Elle offre un goût légèrement anisé, teinté de notes de fleur d’oranger, de rhum et de citron. On dit que sa forme serait celle du traditionnel (et mythique) béret régional.

On prête volontiers l’origine de la frangipane à la région parisienne. En effet, cette dernière aurait vu le jour durant le règne de Louis XIV, et serait ainsi la pâtisserie d’épiphanie la plus récente. C’est une galette garnie d’un mélange de crème d’amande et de crème pâtissière. Étant parmi les pâtisseries des rois les moins chers à fabriquer, elle est aujourd’hui la galette la plus mangée en France le jour de l’épiphanie.

La recette de la galette des rois à la frangipane : Tous en cuisine : la galette des rois de Cyril Lignac

En Charente, c’est la galette charentaise à l’angélique qui est prisée pour l’épiphanie. C’est un gâteau rond et bien doré, qui est garni avec de l’angélique, une plante condimentaire et aux propriétés médicinales.

En Bretagne, le gâteau breton se métamorphose pour se transformer en galette des rois bretonne. Cette dernière est moelleuse et de forme ronde et son goût est proche de celui du palet breton.

Dans le Nord, on opte pour la galette des rois de Dunkerque. C’est une galette ronde, fabriquée à base de pâte briochée et garnie avec une crème au beurre ou une crème mousseline et aromatisée au rhum.

En Franche-Comté, on mange la galette comtoise, alias galette franc-comtoise, alias galette bisontine. C’est une galette des rois élaborée avec de la pâte à choux et aromatisée à la fleur d’oranger. Certaines variantes ajoutent des pépites de chocolat à la préparation.

En Occitanie, on prépare le gâteau des rois occitan à la crème pâtissière, appelé aussi gâteau de Limoux. C’est un gâteau brioché, garni de crème pâtissière à la vanille et décoré de fruits confits.

Dans l’Aveyron, c’est la fouace (ou fouasse) qui y est dégustée en janvier. C’est une couronne de pain sucré, garnie de fruits confits et parfumée à la fleur d’oranger. C’est un pain sucré qui peut se garder jusqu’à une semaine.

En Provence, on y déguste le royaume ou bien la couronne des rois. Les deux pâtisseries sont des gâteaux briochés en forme de couronne. Le royaume est une brioche parfumée à la fleur d’oranger et parsemée de sucre, tandis que la couronne des rois est une brioche, elle aussi parfumée à la fleur d’oranger, mais agrémentée de fruits confits de la région. De plus, les fèves mises à l’intérieur sont des petits santons provençaux ou des personnages s’en approchant.

En Guyane, c’est la traditionnelle galette des rois créole, aussi appelée galette guyanaise, qui est servie à l’épiphanie. C’est une galette sablée qui est fourrée à la confiture de banane, de goyave ou d’ananas. Parfois, elle est aussi fourrée avec de la crème de coco.

Lire aussi : Mardi Gras 2022 : Date, origine, traditions, beignets de carnaval de nos régions

L’épiphanie dans d’autres pays

Alors qu’en France l’épiphanie ne fait pas partie des fêtes les plus importantes, dans d’autres pays du d’Europe et du monde, elle tient une place de choix.

En Russie, pour célébrer le baptême du Christ, des milliers de gens sautent dans l’eau glacée le jour de l’épiphanie.

En Espagne et au Portugal on fête le jour des rois mages et c’est le 6 janvier que les enfants ouvrent leurs cadeaux, et non pas à Noël. D’ailleurs, là-bas, les enfants envoient leur lettre aux 3 rois mages et non pas au Père Noël. Ce dernier n’a d’ailleurs pas la même importance pour les enfants espagnols et portugais que pour les enfants français.

Le 6 janvier, les pays aux origines ou influencent espagnoles organisent des défilés durant lesquels on peut voir les rois mages sur des chars.

En Belgique et aux Pays-Bas, deux pays qui ont appartenu aux Espagnols au 16ᵉ siècle, il est aussi de coutume d’organiser des défilés en l’honneur de l’épiphanie. C’est aussi une façon d’annoncer les préparatifs des festivités de mardi-gras et de son carnaval un mois plus tard.

Au Mexique, l’épiphanie est célébrée en dégustant la Rosca, un gâteau glacé au sucre et en forme de couronne. Ce dernier contient également une fève pour désigner le roi ou la reine de la journée.