quand comment boire kefir

Quand et comment boire du kéfir ?

Le kéfir agit sur le transit en équilibrant les bactéries qui s’y trouvent. Il contient beaucoup de bonnes bactéries et de levures, ce qui peut donc avoir des répercussions sur votre état général. Les bienfaits du kéfir ne sont plus à démontrer. Toutefois, si vous n’avez pas l’habitude de prendre des probiotiques et de consommer des aliments fermentés, il va vous falloir un temps d’acclimatation. En effet, boire trop de kéfir de fruits ou de lait, c’est aussi un bon moyen pour rencontrer quelques désagréments intestinaux. Voici donc comment boire du kéfir et quelle quantité consommer pour profiter de tous ses bienfaits.

Quelle quantité par jour devez-vous consommer ?

Il est important de débuter la consommation de kéfir de façon progressive. Commencez par ingérer 10 cl par jour au maximum, soit l’équivalent d’une tasse à café.

Dès que vous sentez que votre corps s’est habitué au kéfir, vous pouvez augmenter la dose progressivement.

La dose quotidienne de kéfir de lait ou de kéfir de fruits que vous pouvez boire ne dépend que de vous. Certaines personnes auront besoin de boire jusqu’à 1 L par jour pour ressentir ses bienfaits, d’autres au contraire, n’auront besoin que d’un seul verre par jour.

Écoutez votre corps, votre organisme, votre digestion. Inutile de vous forcer à boire 1 L de kéfir par jour parce que vous avez lu sur Internet que c’est la dose recommandée. Tout le monde est différent, tous les organismes ne réagissent pas de la même façon.

Alors pour savoir quelle dose de kéfir boire par jour, vous devez écouter votre corps, car lui seul peut vous indiquer la quantité de kéfir dont vous avez réellement besoin.

Au niveau de la durée, vous pouvez boire du kéfir tous les jours (sauf si vos intestins vous disent le contraire). Mais pour bénéficier de tous ses bienfaits, l’idéal est d’en boire sur une longue période (3 mois environ).

Lire aussi :

Comment boire du kéfir ?

Le kéfir de lait peut se consommer nature ou aromatisé. Pour l’aromatiser, vous pouvez lui ajouter du sucre, du miel, de la confiture, des fruits…

Vous pouvez aussi vous servir du kéfir de lait pour remplacer les yaourts ou fromages blancs dans vos préparations, comme un gâteau au yaourt, une vinaigrette ou encore un smoothie.

Le kéfir de fruit se boit comme une boisson fraîche normale, son goût dépendra de la recette avec laquelle vous l’avez fabriqué.

Vos livres préférés sur le kéfir :

Aucun produit trouvé

Précautions et effets secondaires

Le kéfir est aliment vivant. Il est composé de bactéries que vous consommez vivantes. Pour les organismes qui n’ont pas l’habitude, et surtout pour ceux qui n’ont pas un microbiote intestinal diversifié, commencer le kéfir peut avoir quelques effets secondaires.

En effet, modifier sa flore intestinale et remplacer les mauvaises bactéries par des bonnes, n’est pas sans effets. Vous pouvez alors souffrir de crampes, de diarrhées ou de constipation. Normalement, ces désagréments disparaissent naturellement au bout de quelques jours. Vous devez donc continuer à prendre du kéfir même si vous êtes gêné.

Cependant, si au bout d’une semaine les symptômes persistent, alors arrêtez le kéfir et consultez un médecin. Soit le kéfir n’est pas pour vous, soit vous avez besoin de faire un petit contrôle de routine.

Comme il est légèrement alcoolisé, il est préférable de consulter votre médecin traitant avant d’en consommer, notamment si vous êtes enceinte, si vous souffrez de problèmes liés à l’alcool, et également avant d’en donner aux enfants.

Les bactéries contenues dans le kéfir se nourrissent du sucre contenu dans votre préparation. Si elles sont en bonne santé ou que vous n’avez pas mis trop de sucre, elles devraient l’avoir consommé pratiquement en totalité. Toutefois, et par mesure de précaution, si vous êtes diabétique ou souffrez d’une pathologie en rapport avec le sucre, alors demandez l’avis de votre médecin avant de prendre du kéfir.

Si vous êtes allergique à la caséine, le kéfir de lait n’est pas pour vous. Préférez-lui plutôt le kéfir de fruits.

Les intolérants au lactose ne devraient pas avoir de soucis avec le kéfir, comme d’ailleurs avec le fromage, les yaourts et tous les produits laitiers fermentés. En effet, les micro-organismes des grains de kéfir se servent du lactose présent dans le lait et le transforment en ferments lactiques. La quantité de lactose présente dans le kéfir est alors aussi infime que celle présente dans n’importe quel autre produit laitier fermenté. Toutefois, en cas de doute ou de gêne, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Plus d’aliments fermentés :

Aucun produit trouvé

Translate this page »