Comment prévenir les risques lors d’une relation sexuelle à plusieurs ?

Un plan à trois, une partouse, quel que soit le nom qui lui est attribué, ce fantasme la plupart du temps inavoué est pourtant bien entretenu par bon nombre de personnes. Si vous consentez à prendre part à des activités sexuelles collectives, il est important de connaitre les risques ainsi que les mesures à prendre pour vous protéger.

La plupart du temps la sexualité se passe en duo. Mais dans le concept du sexe à plusieurs, on peut rajouter un troisième, un quatrième ou autant de participants que possible. Au-delà de trois on parle plus souvent d’orgies ou de partouzes.

Il existe de multiples raisons qui peuvent nous pousser à tenter le sexe à plusieurs. En général cela se fait par curiosité, pour découvrir de nouvelles sensations, pour couper la routine et apporter du piquant dans le couple.

Il faut toutefois retenir que plus de partenaires n’équivalent pas forcément à plus de plaisir. Une relation sexuelle à plusieurs ne ressemble pas à ce qui nous est retransmis par les films pornographiques. Avant de vous lancer dans ce genre d’aventure, vous devez vous assurer d’être avec des partenaires de confiance et surtout de pouvoir être libre d’arrêter quand vous le voudrez.

Parlons des risques des relations à plusieurs

Les risques encourus lors d’une orgie, d’un plan à trois sont les mêmes que les risques dans un couple. Précisons juste que plus il y a de partenaires, plus le risque est accru. On note en particulier :

  • Les grossesses ;
  • les risques d’infection par le VIH ;
  • les hépatites A, B et C ;
  • les IST (herpès, chlamydiae, syphilis, gonocoques, papillomavirus…). Certaines d’entre elles peuvent être dangereuses pour la santé. La syphilis et l’herpès génital augmentent le risque de contracter le VIH. L’infection à papillomavirus et l’hépatite B peuvent entrainer des cancers du col de l’utérus et du foie. La chlamydiose génitale peut entraîner des stérilités ou des grossesses extra-utérines.

Sans traitement préventif, certaines infections peuvent se transmettre de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement ou de l’allaitement.

Comment prévenir les risques lors d’une relation sexuelle à plusieurs ?

Les précautions à prendre pour limiter les risques

Il est le plus souvent conseillé de faire un test de dépistage pour les IST (dont le VIH) tous les 3 mois. Avant d’avoir des relations sexuelles non protégées, surtout à plusieurs, tous les participants à l’expérience devraient impérativement se faire dépister.

En cas d’IST, un traitement peut être rapidement envisagé. Pour la protection, vous pouvez recourir au préservatif, à la digue dentaire et au gant de latex. Le port du préservatif n’est pas réservé uniquement aux participants féminins.

Le condom à imposer à tous les participants y compris pour les fellations afin de limiter les risques de transmission du VIH et des autres IST.

Pensez surtout à changer de préservatif entre chaque partenaire. Il existe la prophylaxie préexposition, un médicament oral qui peut être pris avant une relation sexuelle qui présente un risque d’exposition au virus d’immunodéficience humaine (VIH).

Même dans le feu de l’action, veillez à nettoyer et désinfecter les sex-toys et accessoires après chaque utilisation et avant tout échange. Pensez aussi à la vaccination contre les hépatites A et B et le papillomavirus.