Les graisses dans l’alimentation : Halte aux idées reçues !

Partagez votre amour

Les graisses sont souvent diabolisées dans les régimes et les conseils pour perdre du poids. Pourtant, elles sont indispensables à notre santé et ne doivent pas être écartées totalement de notre alimentation. Dans cet article, nous vous proposons de passer en revue les différentes idées reçues concernant les graisses dans l’alimentation, et de vous donner des conseils pour bien les intégrer à vos repas.

Les graisses sont mauvaises pour la santé

Il est courant de penser que toutes les graisses sont mauvaises pour la santé et qu’il faut les éviter à tout prix. Cependant, cette idée reçue est loin d’être vraie. En réalité, il existe différents types de graisses et certaines sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Les acides gras essentiels comme les oméga-3 et oméga-6 sont nécessaires à la construction des cellules, à la production d’hormones et jouent un rôle crucial dans le système immunitaire.

De plus, certaines graisses ont un effet protecteur sur notre santé cardiovasculaire. Il s’agit principalement des acides gras monoinsaturés et polyinsaturés, qu’on retrouve par exemple dans l’huile d’olive, les noix ou encore les poissons gras.

Il faut donc éviter de faire l’amalgame entre les différentes catégories de graisses et de les choisir judicieusement pour les intégrer à notre alimentation.

Les graisses font grossir

Autre idée reçue, les graisses seraient responsables de la prise de poids et devraient donc être éliminées des régimes minceur. En réalité, les graisses sont plus caloriques que les protéines et les glucides (9 kcal/g contre 4 kcal/g) et peuvent donc contribuer à la prise de poids si elles sont consommées en excès. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elles doivent être écartées totalement de notre alimentation.

En effet, les graisses sont indispensables à la santé et ont un rôle important dans la satiété. Il est donc préférable de consommer des aliments riches en bonnes graisses (avocat, noix, huile d’olive, poisson gras…) plutôt que de les supprimer complètement, car cela peut entraîner des carences et un manque d’énergie.

Les graisses sont la principale cause du cholestérol et du diabète

S’il est vrai que certains types de graisses peuvent contribuer à l’augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et donc à l’apparition de maladies cardiovasculaires, il ne faut pas généraliser. En effet, les graisses saturées présentes dans les produits d’origine animale (viandes grasses, beurre, fromages…) sont les principales responsables de cette augmentation, tandis que les graisses insaturées (monoinsaturées et polyinsaturées) ont un effet plutôt bénéfique sur le cholestérol.

Concernant le diabète, les graisses ne sont pas directement responsables de la maladie, mais une alimentation trop riche en graisses (surtout saturées) peut favoriser la prise de poids et donc augmenter le risque de développer un diabète de type 2. Il faut alors avoir une alimentation équilibrée et privilégier les bonnes graisses.

Manger sans graisse est bon pour la santé

Comme nous l’avons déjà mentionné, les graisses sont essentielles à notre santé, et une alimentation sans graisse peut entraîner des carences et des problèmes de santé. Il est donc préférable de choisir des aliments contenant de bonnes graisses et de les intégrer à nos repas de manière équilibrée. Par exemple, optez pour de l’huile d’olive pour vos assaisonnements, ajoutez des avocats ou des oléagineux à vos salades, et consommez du poisson gras (saumon, sardines…) régulièrement.

Les produits « allégés » sont meilleurs pour la santé

Les produits allégés en matières grasses, tels que les yaourts ou les fromages, peuvent sembler intéressants pour réduire notre apport en graisses. Cependant, ces produits sont souvent compensés par un ajout de sucres et d’additifs pour préserver leur saveur et leur texture. Ils ne sont donc pas forcément meilleurs pour la santé que les produits classiques.

De plus, les graisses présentes dans certains aliments (comme le fromage ou les noix) ont un rôle important dans la satiété et permettent de limiter les fringales. Il est donc préférable de consommer des produits non allégés en petites quantités plutôt que de se tourner vers des alternatives moins naturelles.

L’activité physique ne peut pas compenser une alimentation trop riche en graisses

L’une des idées reçues les plus courantes est que l’activité physique permettrait de compenser une alimentation trop riche en graisses. Si le sport est effectivement bénéfique pour la santé cardiovasculaire, la perte de poids et la prévention du diabète de type 2, il ne dispense pas d’une alimentation équilibrée et adaptée à nos besoins.

Ainsi, même si une personne pratique régulièrement une activité physique, cela ne signifie pas qu’elle peut consommer des graisses en excès sans conséquences pour sa santé. Les graisses saturées, en particulier, doivent être limitées dans l’alimentation, car elles contribuent à l’augmentation du mauvais cholestérol (LDL) dans le sang, avec un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Il est donc primordial de conjuguer exercice physique et alimentation équilibrée, en privilégiant les sources de graisses insaturées (monoinsaturées et polyinsaturées) et en limitant les apports en graisses saturées.

Les compléments alimentaires et les graisses

En complément d’une alimentation équilibrée, certaines personnes ont recours à des compléments alimentaires pour améliorer leur apport en nutriments et en particulier en graisses essentielles. Toutefois, cette idée reçue peut être trompeuse si elle n’est pas accompagnée d’un suivi médical ou nutritionnel adapté.

En effet, si les compléments alimentaires peuvent aider à combler certaines carences en oméga-3 et oméga-6, il est essentiel de veiller à ne pas en consommer en excès, car cela pourrait entraîner des déséquilibres dans l’alimentation et nuire à la santé. De plus, tous les compléments alimentaires ne se valent pas en termes de qualité et d’efficacité, et il est préférable de privilégier des sources naturelles de graisses, comme le poisson gras, les noix ou l’huile d’olive.

Il ne faut donc pas considérer les compléments alimentaires comme une solution miracle pour combler nos besoins en graisses, mais plutôt comme un soutien ponctuel et ciblé en fonction des besoins spécifiques de chacun.

Les graisses et l’alimentation végétarienne ou végétalienne

Il est courant de penser que les régimes végétariens ou végétaliens sont pauvres en graisses, notamment en graisses essentielles. Pourtant, les végétaux sont également sources de matières grasses de qualité, et une alimentation végétale bien équilibrée peut tout à fait couvrir les besoins en acides gras essentiels.

Parmi les sources végétales de graisses insaturées, on compte notamment les huiles végétales (olive, colza, noix…), les oléagineux (amandes, noix, noisettes…), les avocats ou encore les graines de lin et de chia. Ces aliments peuvent être intégrés dans un régime alimentaire végétarien ou végétalien pour assurer un apport suffisant en bonnes graisses.

Il ne faut donc pas diaboliser les graisses dans les régimes végétariens ou végétaliens, et les intégrer de manière équilibrée pour couvrir les besoins de l’organisme.

Bref, pour prendre soin de notre santé et de notre poids, il est crucial de dépasser les idées reçues sur les graisses et d’adopter une approche nuancée et éclairée de leur rôle dans notre alimentation.

Partagez votre amour