Coupe-faim : Et si vous passiez à l’homéopathie

homeopathie coupe faim

Vous sentez que vous avez besoin d’un coupe-faim, ça ne fait plus aucun doute dans votre esprit. En effet, vous avez du mal à contrôler votre appétit, vous avez des pulsions de grignotage, ou encore, vous êtes gourmande. Bref, vous n’arrivez pas à contrôler votre faim, et ça gène votre perte de poids.

Sans danger pour la santé, l’homéopathie est une excellente solution pour perdre du poids, pour gommer la cellulite, et pour ne plus souffrir de faim intempestive.

Le secret de l’homéopathie, c’est qu’elle s’attaque directement aux causes de vos problèmes d’appétit. Car, comme vous le savez, les problèmes de poids ont une cause plus profonde que des problèmes d’équilibre alimentaire.

Vous pourrez faire tous les régimes possibles, ou prendre toutes les pilules pour couper la faim qui existent, au final, vous finirez toujours par revenir à votre point de départ. Pourquoi ? Parce que vous avez mis « un pansement sur une jambe de bois ».

Toutefois, l’homéopathie seule n’est pas une solution miracle. Pour avoir des résultats visibles rapidement, vous devez également avoir une bonne hygiène de vie. Vous l’aurez compris, vos repas doivent être équilibrés, et vous devez pratiquer une activité physique de façon régulière.

Contrôler la faim avec l’homéopathie

Tous les granules homéopathiques listés ci-dessous sont à prendre en haute dilution, une fois par jour le matin de préférence. Aussi, ne consommez pas de menthe proche des prises de votre traitement. En effet, cette dernière a tendance à inhiber les effets de l’homéopathie. Ce serait tout de même dommage de saboter l’effet coupe-faim de votre remède homéopathique !

Pour info : l’homéopathie est disponible sans ordonnance et dans toutes les pharmacies.

Pour quelles raisons est-ce que vous grignotez ?

Je mange par besoin de compenser

  • Sensible et émotif, vous compensez votre peur de l’abandon et vos angoisses par des douceurs. Vous êtes attiré par les aliments doux, sucrés, crémeux, tout ce qui est pâtisseries et gâteaux. D’ailleurs, vous appréciez tout particulièrement de les manger entre les repas. A prendre : Pulsatilla
  • Besoin d’être rassuré et tendance à la boulimie. Vous êtes plutôt attiré par les aliments lourds, sans grande saveur comme les laitages, le pain, les œufs, etc…. A prendre : Calcarea Carbonica et supprimer les laitages
  • Vous vous sentez ralenti, fatigué, vous mangez pour compenser la fatigueA prendre : Graphites et pensez à faire vérifier votre thyroïde

Je mange à cause du stress

  • Plutôt sédentaire et stressé, vous aimez la bonne chère et les abus en tout genre. Vous êtes attiré par les excitants, les plats relevés, le tabacA prendre : Nux Vomica
  • Vous êtes sensible. Vous mangez au moindre problème, à la moindre contrariété ou émotion, parfois sans même vous en rendre compte. A prendre : Anacardium Orientale

Je mange par plaisir

Vous aimez la vie et ça se voit aussi dans votre assiette, vous jouissez des plaisirs de la vie quels qu’ils soient, et cela passe aussi par la nourriture et la boisson. A prendre : Sulfur

Je mange parce que je me déprécie

  • Vous ne vous aimez pas alors vous mangez pour vous punir, vous avez une tendance à la boulimie. A prendre : Sepia
  • Vous vous dépréciez, vous êtes exigeant avec vous-même et avec les autres, vous êtes consciencieux et scrupuleux. Vous êtes irritable au réveil ou quand vous avez faim. Aussi, vous êtes attiré par les boissons et les plats chauds. A prendre : Lycopdium
  • Très colérique, vite irritable, vous êtes hargneux(se), vos colères sont violentes et vous n’aimez pas le contact physique. Vous avez une tendance à la boulimie et n’êtes jamais rassasié(e). A prendre : Cina
  • Fébrile, agité(e), vous faites tout à la hâte ce qui peut vous rendre maladroit(e). Vous mangez trop vite et en trop grandes quantités. A prendre : Medorrhinum
  • L’air apathique alors que pourtant vous êtes anxieux, nerveux. Impressionnable, vous avez tendance aux phobies et aux cauchemars. A prendre : Thuya

Je mange par gloutonnerie

  • Vous mangez vite et en grande quantité. Vous aimez boire de l’alcool et vous ne résistez ni à une deuxième assiette ni à un deuxième verre. Votre plaisir se situe surtout dans la déglutition rapide et en quantité. A prendre : Lachesis
  • Ronchon quand vous avez faim, quand vous attendez le repas, ou quand votre assiette est vide. Vous êtes un gros mangeur, vous pouvez aussi avoir de fréquents problèmes de peau. A prendre : Antimonium Crudum

La perte de poids n’est pas facile, d’autant que bien souvent, le surpoids a une cause plus profonde que la mauvaise alimentation. Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, n’utilisez pas l’homéopathie uniquement comme coupe-faim. Alliez une alimentation équilibrée et adaptée à vos besoins, à un traitement homéopathique de fond adapté à votre personnalité.

Sources homeophyto.com et homeopathie.com

J’ai sélectionné pour vous :

Pour aller plus loin :

2 commentaires sur “Coupe-faim : Et si vous passiez à l’homéopathie”

  1. Cet article est très intéressant dans le sens où il traite les causes de la pathologie « faim intempestive ». Je prends de l’homéopathie pour certaines choses mais je ne sais pas si elle est efficace contre la faim car celle-ci cache souvent des causes plus profondes. Mais pourquoi ne pas essayer avant l’été en plus. Qui ne tente rien n’a rien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *