Lifting mammaire : pour qui ?

Lifting mammaire : pour qui ?
Temps de lecture : 2 minutes

Au cours du vieillissement ou suite à une grossesse, il arrive que les seins se relâchent ou tombent. C’est une situation embarrassante et source de complexe pour de nombreuses femmes. Pourtant, il est possible de remédier à cette chute des seins grâce à une opération de chirurgie esthétique appelée le lifting mammaire. De quoi s’agit-il ? Dans quels cas l’envisager ? Tour de la question !

Un lifting mammaire, qu’est-ce que c’est ?

Encore connu sous le nom de mastopexie ou redrapage des seins, le lifting mammaire est une opération de chirurgie esthétique destinée à retirer un excès de peau au niveau de la poitrine. Elle permet in fine de remonter les seins. Si vous souhaitez en savoir plus sur le lifting des seins, il est recommandé pour les femmes affectées par une ptôse mammaire de consulter un chirurgien plasticien.

La ptôse mammaire désigne l’affaissement des seins, suite au relâchement des ligaments viscéraux sur cette partie du corps. Elle peut être d’origine naturelle ou génétique, comme elle peut faire suite à une grossesse, au vieillissement ou à des variations de poids. Dans tous les cas, la ptôse mammaire n’est pas une maladie. De même, le lifting mammaire est à distinguer de la réduction mammaire.

Comment se déroule un lifting mammaire ?

La cure de ptôse mammaire (autre nom du lifting des seins) est une opération qui se déroule en plusieurs étapes. Nous précisons que l’option de la chirurgie n’est pas systématique. Le spécialiste ne l’envisage que suite à au moins deux consultations préalables et à une mammographie. Ainsi, il s’assure que la mastopexie est l’option la plus indiquée dans votre situation.

Ensuite, il choisira parmi les trois techniques qui permettent de réaliser cette opération. En effet, le lifting des seins se pratique au cas par cas, selon le niveau de relâchement de vos seins. Sur cette base, le spécialiste peut faire :

  • Une incision aréolaire, c’est-à-dire autour du mamelon ;
  • Une incision aréolaire verticale, c’est-à-dire en partance du mamelon jusqu’en dessous du pli du sein ;
  • Une incision en T inversé, qui consiste à faire une cicatrice autour du mamelon jusqu’au pli du sein. Selon les spécialistes, cette technique est la plus efficace.

Quant à la durée de l’opération, elle se situe entre 1h30 et 3h selon les cas et se fait sous anesthésie générale. À la fin de l’opération, vous êtes gardée quelques heures en salle de réveil, afin de voir comment vous réagissez à l’intervention.

Comment se déroule la période post-opératoire d’un lifting mammaire ?

Un pansement est posé sur le sein pendant quelques jours, puis est remplacé par un soutien-gorge de contention. Selon vos activités, le spécialiste peut vous recommander 1 à 3 semaines d’arrêt. De plus, il vous prescrit des antalgiques pour contenir la douleur. Toutefois, celle-ci n’est pas outre mesure importante.

Pour ce qui est des résultats de l’opération, ils sont immédiatement remarquables. Cependant, vous devez attendre la fin du premier mois post-intervention pour les observer de façon prononcée. À la fin de ce délai, les seins retrouvent leur forme habituelle.

Pour ce qui est des risques liés à l’opération, il n’y en a pas vraiment. Le risque est d’avoir un hématome sur le sein, même si cela reste très rare.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *