Le lifting colombien, ou comment avoir un fessier rebondi sans chirurgie et sans effort

Le lifting colombien est inspiré du cupping therapy, une technique pratiquée en médecine traditionnelle chinoise, visant à soulager des douleurs à l’aide de succion de la peau par le biais d’une ventouse en verre. Aujourd’hui, il n’est plus question d’utiliser cette technique pour soigner des affections, mais plutôt d’utiliser ses bienfaits sur la peau et les muscles pour stimuler les fessiers pour leur donner un joli galbe. Voici donc comment fonctionne le lifting colombien, les résultats qu’il est possible d’obtenir et les risques liés à cette pratique.

Qu’est-ce que le lifting colombien ?

Appelé aussi massage colombien ou encore sculpting colombien, le lifting colombien se pratique à l’aide d’un équipement perfectionné appelé vacuum therapy machine ou en français, machine de lifting colombien. Au fil des années, les techniques de traitement du lifting colombien (vacuum therapy) ont évolué, se sont perfectionnées pour offrir une efficacité améliorée.

La vacuum therapy machine est constitué d’une unité principale reliée à des ventouses. Ces dernières, grâce à un système de vide d’air, servent à aspirer la peau et les muscles pour stimuler la circulation sanguine et lymphatique dans les tissus.

Cette succion provoque également la contraction des muscles des fesses. Tout cela favorise finalement l’élimination naturelle de la cellulite et des graisses localisées, tout en donnant un joli volume aux fessiers.

Le lifting colombien se pratique en institut spécialisé, ou bien chez vous, si vous vous procurez une machine adaptée.

Quels résultats espérer avec le sculpting colombien ?

La thérapie par le vide (vacuum therapy) est la base du lifting colombien. En effet, c’est grâce au vide d’air à l’intérieur des ventouses que la succion peut avoir lieu. C’est une technique qui promet d’avoir des fesses rebondies et bien galbées, comme celle des stars, mais sans avoir recours à la chirurgie.

Et effectivement, il semble que les résultats sont au rendez-vous après seulement 3 ou 4 séances. Hé oui, 3 séances peuvent suffire à lisser la peau, faire disparaître la peau d’orange et tonifier suffisamment les muscles pour arrondir les fesses.

Mais si vous souhaitez obtenir des résultats vraiment bluffants, il faut compter au moins 6 séances, soit environ 360 euros.

Le lifting colombien offre des résultats bien plus rapidement que des séances de sport et est beaucoup moins contraignant et lourd qu’une opération de chirurgie esthétique.

Il est aussi à noter que cette technique peut aussi être utilisée pour remonter et tonifier les seins, pour tonifier le visage, ou même, pour venir à bout des points noirs, des boutons ou d’autres imperfections.

Le lifting colombien, ou comment avoir un fessier rebondi sans chirurgie et sans effort

Quelques conseils pour améliorer les résultats

Pour obtenir des résultats encore bien meilleurs, il est recommandé de faire un gommage sur la zone à traiter avant chaque séance de sculpting. Ce gommage va permettre à l’huile appliquée durant la séance de pénétrer plus profondément dans les chairs, et donc, d’améliorer les effets des ventouses.

Une fois la séance de lifting colombien terminée, il convient de pratiquer quelques exercices visant à renforcer et tonifier les muscles des fesses. Vous pouvez également utiliser un gel ou une crème raffermissante et vous masser la zone traitée avec pendant quelques jours.

Aussi, pour ne pas voir vos fesses s’affaisser ou à nouveau envahies de cellulite, vous devez adopter une alimentation équilibrée et adaptée à vos besoins, tout en pratiquant une activité physique régulière.

Enfin, pour ne pas saper vos efforts et aplatir vos fesses, il est aussi recommandé de ne pas garder la position assise trop longtemps après chaque séance.

Quels sont les dangers du lifting colombien ?

Le sculpting colombien est une technique sûre et sans danger si tant est que vous fassiez appel à un professionnel compétent (méfiez-vous des offres trop bon marché proposées sur les réseaux sociaux).

Toutefois, il est à noter qu’il peut y avoir quelques effets secondaires suite à une séance de lifting.

En effet, comme la peau est aspirée pendant parfois jusqu’à 1 h 30 par de grosses ventouses, il se peut que la peau reste marquée par de grosses traces rouges durant quelques heures après une séance.

Comme les muscles des fesses sont fortement sollicités, il est fréquent de ressentir quelques courbatures post-therapie. Ces douleurs musculaires ne durent généralement pas dans le temps, surtout si vous buvez beaucoup d’eau avant et après chaque séance.

Enfin, il arrive parfois que des hématomes apparaissent sur la peau, ou encore, que la peau démange ou qu’un érythème apparaisse. Là encore, ces désagréments ne durent pas dans le temps, d’autant plus si vous hydratez bien votre peau avec une crème adaptée après chaque séance.

Mais, il est toutefois important de savoir que le lifting colombien n’est pas recommandé aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de diabète, de maladie cardiaque ou de maladie auto-immune. Les personnes souffrant de problèmes de coagulation ou de trouble vasculaire devraient aussi éviter cette technique.

Bien évidemment, si vous avez des implants fessiers, mécaniques ou mammaires, le sculpting colombien est totalement inutile dans votre cas. Rapprochez-vous plutôt de votre chirurgien esthétique si vous souhaitez modifier l’apparence de vos fesses ou de votre silhouette.

Quoi qu’il en soit, il convient de demander l’avis de votre médecin avant d’envisager votre première séance de lifting colombien, d’autant plus si vous souffrez d’une quelconque affection.