cup menstruelle luneale

5 raisons d’essayer une cup menstruelle comme protection périodique

Ça fait déjà quelques années qu’on entend parler des cups menstruelles, mais je ne vais pas vous mentir, j’avais quelques réticences. Pourtant, je porte des tampons depuis longtemps et je m’estime à l’aise avec mon corps, mais ne me demandez pas pourquoi, je n’osais pas essayer.
Et puis à force que mes amies m’en parlent comme de quelque chose qui a révolutionné leur vie, je me suis dit que j’allais moi aussi tenter l’aventure. Elles m’ont eue à l’usure…

Spoiler alert : elles avaient tellement raison !

Alors j’ai décidé moi aussi de devenir la copine reloue qui vous parle des cups en vous donnant 5 raisons d’essayer. Vous me remercierez.

Pour info avant de commencer : mon choix s’est porté sur La Cup Luneale, une cup menstruelle française vraiment différente et super confortable. Je vous mets toutes les infos à la fin de l’article.

Allez, c’est parti !

1 . Que risquez-vous à essayer les cups menstruelles ?

C’est la raison la plus évidente, mais j’étais la première à ne pas vraiment me la poser (je ne vous jette pas la pierre !)

Mais on parle d’essayer une cup, pas d’essayer de se faire un tatouage sur le visage ^^ !

Je me disais ‘et si je n’arrive pas à la mettre ?’, ‘et si elle reste coincée’ ?… En vrai, une fois qu’on essaye, on se rend vite compte que ces peurs sont un peu irrationnelles, parce que c’est assez simple à utiliser. Il y a juste un coup de main à prendre.

Je ne vous dis pas que j’y suis arrivée du premier coup :  j’ai pris le temps de bien regarder les vidéos sur le site de Luneale et de trouver la bonne méthode pour moi, et en 2 ou 3 essais, j’ai réussi à dompter la bête. Maintenant je la mets en quelques secondes.

Pour préparer l’article, j’ai contacté le service clients de Luneale, qui m’a gentiment répondu que les études cliniques montrent qu’entre 91 et 95% des femmes qui essaient une cup pendant plus d’un cycle – donc celles qui persévèrent un peu – arrêtent les protections jetables.

Donc en gros, si vous essayez, il y a de grandes chances que vous soyez conquises…

2. Vous allez faire des économies

Tous les mois, on dépense entre 7 et 12 € en protections périodiques. Pendant 40 ans de nos vies.
Une cup menstruelle dure en général 5 ans, et elle coûte entre 20 et 30 € (moins de 25 € pour la Luneale).

Donc en gros, à partir de 3 mois d’utilisation, votre cup est déjà amortie. Le reste est du bonus, donc vous allez économiser entre 400 et 700 €. Et en plus, vous ne tomberez plus jamais en panne de protection parce que vous avez eu la flemme de faire vos courses.

3. Vous faites un énorme geste pour la planète

Perso, avant, je mettais des tampons ‘classiques’ avec applicateur. Donc du coton (avec plein de produits chimiques, mais j’y reviendrai), avec un applicateur en plastique, emballé dans du plastique, et dans une boite en carton.

En fin de cycle, je les supportais mal, donc je portais des serviettes. Donc du plastique, emballé dans des pochettes plastiques, emballé dans des « sacs » en plastiques…
Quand j’y repense, j’ai un peu honte.

Alors OK il existe des tampons et serviettes bio, qui eux sont biodégradables. J’y serais sans doute passée si je n’avais pas croisé la route des cups (et celle des culottes menstruelles). Mais même quand il est bio, le coton a besoin de beaucoup d’eau pour pousser, et les protections jetables… et bien ça génère des déchets.

En plus, par rapport aux culottes menstruelles, les cups ont un impact carbone très faible. Selon l’association Zero Waste Scotland, l’impact carbone des cups est de 0,5, alors que celui des culottes en coton bio est de 5,2 (et les tampons, 7,6)

Bref, la cup c’est la meilleure élève pour la planète.

4. Votre corps vous remerciera

Je vous le disais, les tampons sont pleins de produits chimiques, pas la peine d’y revenir, on a toutes lu des articles qui en parlent. Le contact avec l’humidité des serviettes et des culottes peut aussi être super désagréable, et j’avais régulièrement des mycoses avec les serviettes. Et je ne vous parle pas quand les fabricants mettent du parfum, j’ai tendance à être allergique et ça peut être cata.

Depuis que je suis passée à la Cup, je n’ai plus de soucis.

En bonus, comme elle n’absorbe pas, mes parois vaginales restent ‘hydratées’ et je peux la porter jusqu’à la fin de mes règles, alors que je ne supportais pas les tampons (enfin, surtout le retrait du tampon à la fin des règles, vous savez ce que je veux dire !)

J’ai aussi réalisé un truc : j’avoue, je ne changeais pas de tampon à chaque fois que je faisais pipi (j’ai une petite vessie), plutôt tous les 2 pipis. Ca ne me dérangeait pas plus que ça, mais avec le recul, je me rends compte que c’était super bof niveau hygiène, avec la ficelle du tampon.

5. C’est tellement un confort d’oublier ses règles !

Last but not least : il m’arrive maintenant d’oublier que j’ai mes règles. Et ça, c’est grâce à la cup !
Bon, c’est quand je n’ai pas mal au ventre, d’accord.

Mais sinon, j’arrive facile à garder ma cup 8h d’affilée (c’est le max qu’il faut la garder), le jour, la nuit, pour faire du sport… Il me tarde de la tester cet été à la plage aussi. (oui, j’abuse un peu, si je n’ai pas mes règles pendant mes vacances, ce ne sera pas plus mal. Mais si je les ai, pas grave…)

Bonus : pourquoi j’ai choisi La Cup Luneale ?  

J’ai pas mal comparé parce que j’avais envie de choisir la meilleure cup, je ne voulais pas me tromper. Le site de Luneale est très complet, avec plein d’articles, et ça m’a mise en confiance.

Mais surtout, c’est une cup menstruelle fabriquée en France, avec un matériau de qualité et un design qui change de ce qu’on a l’habitude de voir.

La marque a remplacé la tige des cups normales par un creux directement dans le bas de la cup. Au début j’ai trouvé ça un peu effrayant (comment je vais la récupérer ?) mais j’ai écrit sur le tchat du site et ils m’ont rassurée. Et à vrai dire, je n’ai jamais galéré pour la retirer, au contraire je trouve ça pratique, et si j’avais eu une tige, il est possible qu’elle m’ait génée parce que mon vagin est essez court et que je suis sensible.

Bref, je suis hyper satisfaite de ma Cup Luneale (et manifestement, je ne suis pas la seule), donc je vous la conseille avec plaisir !

Translate this page »