Comment reconnaître un vrai savon de Marseille ?

Il y a le vrai savon de Marseille, celui qui est fabriqué de façon traditionnelle et dont les ingrédients ne sont pas douteux, et puis il y a les autres. Ces mêmes autres sont ceux que vous trouvez un peu partout dans les commerces et sur internet, et qui se targuent de l’appellation “Savon de Marseille”. Certains osent même aller jusqu’à mettre “Véritable savon de Marseille” sur leur emballage. Pourtant, en y regardant de plus près, il ne s’agit en rien de véritables savons de Marseille. Alors, comment reconnaître un vrai savon de Marseille d’un faux ? Rien de plus simple, il suffit de connaître les spécificités propres à tout savon de Marseille authentique qui se respecte.

Reconnaître l’apparence du véritable savon de Marseille

Un véritable savon de Marseille se repère facilement à l’œil nu. En effet, sa forme, sa couleur et certains détails spécifiques font qu’il se différencie des autres savons dits “de Marseille”.

  • Le savon de Marseille est de forme simple, la plupart du temps cubique. Il est le plus souvent simplement carré. Parfois, il est ovale, et il peut aussi être vendu sous forme de barres de plus de 1 kg, ou encore, sous forme de pain de plus de 10 kg. Pour l’entretien de la maison, il est présenté en paillettes.
  • Il est de couleur verte ou brune s’il est à base d’huile d’olive. S’il est fabriqué avec de l’huile de palme ou de coco, il est blanc ou beige. Parfois, il tire légèrement vers le jaune. S’il est d’une toute autre couleur, alors ce n’est pas un vrai savon de Marseille. En effet, le savon de Marseille authentique ne contient ni colorant, ni conservateur, ni parfum.
  • Chacune de ses faces est estampillée de son nom ou de sa marque, ou bien de son poids, ou encore de sa composition (le fameux “72% d’huile végétale” ou “pur végétal”).

Identifier l’odeur du savon de Marseille

Le savon de Marseille véritable est fabriqué uniquement avec de l’huile d’olive. Il doit donc avoir l’odeur de l’huile d’olive. C’est une odeur qui est d’ailleurs facile à reconnaître. Mais, si votre savon à une autre odeur, voire pas d’odeur du tout, c’est que ce n’est pas un vrai savon de Marseille.

Toutefois, il peut vous arriver de tomber sur des dérivés du vrai savon de Marseille. Ce sont les savons de Marseille parfumés à la lavande ou à la fleur d’oranger par exemple.

À lire : 3 raisons de préférer le savon de Marseille à votre savon habituel

Pour savoir s’il s’agit tout de même d’un savon de Marseille fabriqué de façon traditionnelle, il faut regarder sa composition. Si les parfums proviennent d’ajout d’huiles essentielles, alors c’est probablement un vrai. Si les parfums sont des parfums de synthèse, alors vous pouvez passer votre chemin, car vous avez entre les mains une contrefaçon.

Regarder sa composition

Comme déjà précisé, un vrai savon de Marseille est fabriqué à 72% d’huile d’olive pure, ou pour certains savons, avec adjonction d’huile végétale telle que l’huile de palme ou de coco. Le reste des ingrédients incontournables sont la soude et l’eau.

Parfois, plusieurs huiles végétales sont mélangées afin d’obtenir un savon plus moussant ou un savon qui sèche plus rapidement. Dans tous les cas, il ne doit pas y avoir plus de 7 ingrédients qui entrent dans la composition du véritable savon de Marseille.

Parmi ces ingrédients, vous avez : l’huile d’olive (sodium olivate), la soude (sodium hydroxide), l’eau (aqua), l’huile de palme (sodium palmate), l’huile de palme saponifiée (sodium palmate kernelate), l’huile de coco (sodium cocoate), le sel (sodium chlorate).

Lire aussi : Quelles sont les spécificités du savon de Marseille ?

Dans la recette originale du savon de Marseille, l’huile d’olive, l’eau et la soude sont les seuls ingrédients utilisés. Le sel parfois présent, sert uniquement pour le lavage des savons lors de leur fabrication. La soude quant à elle, sert à la saponification de l’huile. Comme elle est très corrosive, elle est présente en une infime quantité. Mais sa présence est obligatoire, puisque sans soude caustique, l’huile ne peut pas se transformer en savon.

L’huile de coprah et l’huile de palme sont utilisées dans la fabrication de certains savons de Marseille depuis plus d’un siècle. L’huile de coco permet de faire mousser le savon, et l’huile de palme sert à les faire sécher plus rapidement. A cette époque, l’impact écologique de ces huiles naturelles était quasi inexistant. Aujourd’hui par contre, l’exploitation de l’huile de coprah, mais surtout de l’huile de palme, provoque un véritable désastre écologique. C’est une raison suffisante pour acheter du savon de Marseille composé uniquement d’huile d’olive.

Vérifier son procédé de fabrication

Un véritable savon de Marseille se doit d’être fabriqué selon le “procédé marseillais”. C’est une méthode de saponification qui est propre au savon de Marseille. Ce procédé se déroule en cinq étapes, et peux durer jusqu’à dix jours. Ce processus date de 1688, année à laquelle il a été officialisé par l’édit de Colbert, sous le règne de Louis XIV.

Ce fameux édit, qui permit au savon marseillais de devenir un produit incontournable de nos armoires, stipulait que le savon de Marseille devait être saponifié au chaudron, et fabriqué uniquement à base d’huile d’olive pure. Toute autre forme de graisse (animale à l’époque) était à proscrire. De plus, quiconque ne respectait pas le procédé officiel, se voyait être banni de Provence.

Ce n’est que plusieurs siècles plus tard que les huiles végétales autres que l’huile d’olive furent tolérées dans la fabrication des savons de Marseille.

Chercher la présence du logo de l’Union des Professionnels du Savon de Marseille

L’appellation “Savon de Marseille” n’étant pas protégée, n’importe quel savon qui se ressemble de près ou de loin au savon de Marseille, peut en porter le nom. C’est ainsi que des savons dits “de Marseille” sont en fait fabriqués en Asie et commercialisés en France, ou dans le monde entier. Évidemment, ces savons ne respectent ni le procédé de fabrication, ni les ingrédients du vrai savon marseillais.

Alors, depuis 2011, les fabricants du véritable savon de Marseille se sont regroupés en association afin d’officialiser une charte de qualité et de provenance des savons. C’est un moyen de contre-carrer les contrefaçons, et de permettre aux consommateurs d’identifier plus facilement un véritable savon de Marseille.

L’Union des Professionnels du Savon de Marseille (UPSM) a donc mis en place une charte associative qui définit le véritable savon de Marseille. Pour cela, les fabricants doivent respecter les trois points suivants :

  • La composition
  • Le procédé de fabrication
  • Le lieu de fabrication

La présence de ce logo est donc le gage d’un savon de bonne qualité et fabriqué dans les règles de l’art. Alors, si vous voyez le logo de l’UPSM, c’est que vous avez devant vous un véritable savon de Marseille.

Comment reconnaître un vrai savon de Marseille ?
Logo de l’UPSM