Covid-19 : Comment fabriquer un masque sans couture ?

Comment se fabriquer un masque sans coudre ?
Temps de lecture : 4 minutes

La covid-19 est encore bien présente, et se protéger et protéger les autres est une nécessité. Les gestes barrières sont donc plus que jamais à respecter. Avec l’arrivée du déconfinement, il devient absolument indispensable de respecter ces consignes d’hygiène, ainsi que de s’équiper d’un masque barrière que vous prenez soin de mettre et d’entretenir correctement afin de limiter les risques de contamination et de propagation du virus.

En attendant d’en trouver dans le commerce, vous pouvez prendre un peu d’avance (si ce n’est déjà fait), et fabriquer vos masques vous-même. Mais, parce que tout le monde n’a pas l’équipement nécessaire sous la main ou n’a pas les compétences pour coudre ses propres masques, voici un tuto pour fabriquer des masques barrières efficaces et sans couture.

Un masque avec un morceau de tissu et deux élastiques

Pour faire un masque efficace, vous n’avez besoin que de deux élastiques et d’un tissu propre. Ce dernier peut-être un t-shirt, un foulard, un bandana, un torchon, une écharpe…. n’importe quel tissu suffisamment grand pour pouvoir être plié sur lui-même, en rectangle.

  • Mettez votre tissu bien à plat
  • Pliez-le de façon à obtenir un rectangle long
  • Vérifiez qu’il est assez large pour couvrir votre nez et votre menton
  • Glissez un élastique à chaque extrémité de votre rectangle
  • Rabattez maintenant les extrémités de votre tissu vers le centre
  • Posez votre masque sur votre bouche et passez les élastiques derrière vos oreilles
  • Ajustez-le de façon à ce qu’il couvre votre nez et votre bouche

Voilà, vous avez maintenant un masque qui vous évite de projeter de micro-gouttelettes dans l’air ou sur les autres.

Mais parce que parfois les images valent mieux que des discours, voici le tuto vidéo du CDC pour faire votre propre masque en tissu sans couture.

Un masque avec une chaussette et pas d’élastiques

Il se peut que vous n’ayez pas d’élastique chez vous. Dans ce cas, il vous suffit d’une chaussette propre et d’une serviette propre pour vous faire un masque de protection.

  • Prenez une chaussette suffisamment longue et large pour vous couvrir le visage, d’une oreille à l’autre
  • Coupez les extrémités de votre chaussette afin d’obtenir un rectangle
  • De chaque côté et à environ 2 centimètres de l’extrémité, faites une grande entaille au bas de votre rectangle
  • Glissez ensuite une serviette pliée de façon à entrer entièrement à l’intérieur de la chaussette, entre les deux entailles
  • Mettez votre chaussette en forme
  • Plaquez la chaussette sur votre visage et passez les attaches derrière vos oreilles

Le tuto vidéo ci-dessous vous montre comment faire un masque efficace avec une chaussette.

Les masques en tissu offrent-t-ils une protection efficace ?

Les masques destinés au grand public ne sont pas aussi efficaces que des masques FFP2 ou FFP3. Ces derniers sont réservés uniquement au personnel médical puisqu’ils sont en contact direct avec les personnes atteintes par le coronavirus Covid-19.

Evidemment, les masques que vous faites en DIY, ne sont, eux non plus, pas aussi efficaces que ceux destinés au personnel médical. Mais ça ne leur empêche pas de vous offrir une protection supplémentaire, et de permettre de limiter les risques de propagation de la covid-19 (et des virus en général).

En effet, les masques de soin offrent une filtration microscopique afin de pouvoir arrêter les micro-gouttelettes émises par un éternuement, une toux, la parole forte, etc. dont le diamètre oscille entre 5 et 150 millièmes de millimètres.

Les masques en tissu (notamment en tissu tissé) n’ont pas ce pouvoir filtrant. Ils ne sont pas imperméables, et au-delà d’un certain diamètre, ils ne peuvent empêcher que les projections se diffusent dans l’air. Toutefois, comme le disait le Dr Hamon dans une interview donnée à 20 minutes il y a quelques semaines, c’est mieux que rien.

Les masques que vous confectionnez vous-même vous offrent une meilleure protection s’ils respectent les recommandations AFNOR.

« C’est mieux que rien, répond avec résignation le Dr Hamon. J’ai même tenté de mobiliser les tricoteuses de ma ville pour qu’elles confectionnent ces masques artisanaux. Vu la défaillance criante de l’administration, on en vient malheureusement à bricoler des solutions​ qui n’en sont pas vraiment !  »

20 minutes

Vous devez donc bien garder à l’esprit que les masques offrent une protection supplémentaire, qu’ils permettent de réduire les risques de contamination, qu’ils seront indispensables pendant le déconfinement, mais qu’ils ne peuvent pas, à eux seuls, stopper les contaminations.

En effet, le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger son entourage, est de respecter les gestes barrières :

  • Se tenir à au moins 1 mètre de distance des autres personnes
  • Eternuer et tousser dans son coude
  • Se laver soigneusement et régulièrement les mains
  • Ne sortir qu’en cas de nécessité/obligation

Quelles sont les mesures d’hygiène à respecter ?

Les masques en tissu, afin d’offrir une efficacité optimale et ne pas devenir des vecteurs de virus, doivent être soumis à certaines mesures d’hygiène.

Un masque ne se porte que quatre heures maximum. Prévoyez donc d’en avoir plusieurs de propres à disposition, notamment si vous devez vous absenter hors de votre domicile sur une longue période.

Comme il peut être potentiellement infecté par la Covid-19, vous devez le mettre dans un sac plastique fermé hermétiquement dès que vous l’enlevez. Ne le posez pas sur une surface, ne le gardez pas non plus sur vous. Pensez à vous laver les mains dès que vous l’avez rangé dans son sac.

Vous devez aussi laver votre masque tous les jours et le faire tourner à une température minimum de 60°. Prévoyez donc un tissu qui peut supporter les lavages à forte température. Si vous ne le lavez pas immédiatement, mettez-le dans un sac et ne le sortez qu’au moment de le laver. Les masques que vous ramenez de l’extérieur peuvent être porteur de germes, les garder enfermés dans un sac plastique vous met vous et votre famille à l’abri d’une possible contamination.


Cet article vous a plu ?

Tenir un site Internet demande du temps et de l’argent. De l’argent pour payer l’hébergement et les diverses ressources qui sont parfois payantes. Et du temps, puisque la rédaction de chaque article prend beaucoup de temps. Le temps de faire des recherches sur le sujet afin de vous fournir les meilleures informations, mais aussi le temps de le rédiger, de le corriger, de le mettre en forme, de trouver/prendre les photos ou vidéos pour l’illustrer… bref, c’est beaucoup de temps que je pourrais investir pour mieux gagner ma vie de freelance.

Alors je ne vous fais pas l’aumône, et je ne demande des sommes astronomiques non-plus. Je vous invite juste, et dans la mesure de vos moyens, à me donner un petit coup de pouce (ça peut très bien être 1 € symbolique). Cet argent me permettra de payer les frais généraux de So Belle, mais aussi de dégager plus de temps pour publier encore plus de contenu, pour me procurer des produits à tester et à vous présenter, pour pouvoir être plus présente sur les réseaux sociaux, et pourquoi pas, pour organiser des concours pour vous faire gagner de super cadeaux.

Donc, si vous avez envie de me donner un coup de pouce, de me faire savoir que vous avez apprécié l’article que vous venez de lire, ou tout simplement parce que vous êtes d’humeur généreuse, vous pouvez le faire via Tipeee, en cliquant sur la bannière (sous le GIF).

Merci beaucoup ! <3

Soutenez So Belle sur Tipeee

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *