Aller au contenu
Accueil » Beauté » Soins visage + peau » Les différences entre un savon artisanal et un savon industriel

Les différences entre un savon artisanal et un savon industriel

savon artisanal

Depuis quelques années, le retour au naturel touche de nombreux secteurs dont celui de la cosmétique. Les marques et les consommateurs sont de plus en plus disposés à proposer et à utiliser des produits respectueux de l’environnement. Autrefois négligé au détriment des gels douche, le savon solide revient en grande force sur le devant de la scène. Sur le marché, on retrouve principalement deux types de savon : industriel et artisanal. Quelles différences existe-t-il entre ces deux types de produit ? Toutes les réponses ici !

La saponification à froid : le savon artisanal

Avant de vous présenter les spécificités et les avantages de la saponification à froid, je pense qu’il est capital de poser les bases. Le savon solide est un produit obtenu suite à une réaction chimique entre un corps gras (huile végétale, graisse animale, etc.), de l’eau et une base forte ou alcaline (en général, c’est de l’hydroxyde de sodium).

C’est cette réaction chimique qu’on appelle la saponification. Elle produit de la glycérine, qui permet d’hydrater l’épiderme. Aux trois ingrédients indispensables pour la fabrication d’un savon, il est possible de rajouter des éléments complémentaires afin de donner de la couleur, une odeur ou des vertus au savon.

Le savon solide artisanal comme celui que vous trouverez sur le site Lesamessauvages.fr est obtenu par la saponification à froid. Lors de cette réaction chimique, le corps gras n’est pas chauffé à moins d’être solide comme le beurre de karité ou une huile non fluide. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est connue sous le nom de saponification à froid, car elle n’implique pas de chaleur.

Les ingrédients du savon (huiles, eau et soude) sont mélangés de façon manuelle avec un mixeur. Pour créer le savon artisanal, la plupart des savonniers utilisent plus d’huiles qu’il n’est nécessaire en réalité. Résultat : on obtient des savons surgras, c’est-à-dire qui contiennent 5 à 8 % d’huile non saponifiée, réputés pour nourrir, hydrater et réparer la peau.

Le principal avantage de la saponification à froid est que toutes les vertus des huiles utilisées sont conservées, puisqu’elles ne sont pas chauffées. Le savon obtenu par saponification à froid est moins agressif et plus sain pour la peau.

De surcroît, le savon artisanal est écologique, car il demande peu d’énergie et d’eau pour sa production. De plus, les restes de savon peuvent être utilisés pour préparer de nouveaux savons. Ce qui permet d’éviter le gaspillage.

La saponification à chaud : le savon industriel

Contrairement à la saponification à froid, ce processus implique l’utilisation d’une forte chaleur. C’est d’ailleurs la réaction chimique qui permet d’obtenir le savon industriel. Ce produit est généralement fabriqué à partir d’huile végétale ou de graisse animale. Ces ingrédients sont chauffés à une forte température pendant longtemps afin d’obtenir une certaine stabilité. À l’inverse du savon artisanal qui contient un excédent d’huiles, le savon industriel est plutôt caractérisé par un excédent de soude.

Après la fabrication du savon, l’excédent de soude est rincé avec de l’eau salée, éliminant ainsi toute la glycérine du produit. En conséquence, à la fin de la saponification à chaud, il reste juste un savon sans gras ni glycérine.

Le principal avantage de ce processus est qu’il permet de fabriquer des savons à moindre coût. Cependant, les produits obtenus sont très asséchants pour la peau. De plus, les ingrédients perdent tous leurs bienfaits pour l’épiderme.

Saponification à froid et à chaud : les différences

La principale différence existant entre la saponification à froid et à chaud est l’usage de la chaleur. Pour obtenir un savon artisanal, les huiles ne sont pas chauffées. Même pour fondre les huiles solides ou le beurre de karité, les savonniers artisanaux optent pour le bain-marie. Par conséquent, les huiles conservent toutes leurs vertus pour la peau. Dans le cadre de la saponification à chaud, une forte chaleur est nécessaire. Les huiles sont chauffées à tel point qu’elles ne présentent plus aucun intérêt pour la peau.

La saponification à froid est plus respectueuse de l’environnement. Étant donné qu’elle n’implique pas de chaleur, elle requiert peu d’énergie. Ce qui n’est pas le cas de la saponification à chaud qui consomme beaucoup d’énergie et d’eau.

Enfin, le processus de saponification à froid est très lent. Une fois que le mélange est versé dans le moule, le savon doit sécher pendant 4 semaines au moins. Ainsi, la réaction chimique est complète et le savon est idéal. Pour les savons industriels, le séchage est accéléré. Certaines industries passent le mélange coulé dans des fours pour obtenir les pains de savon plus rapidement.

Vous aimerez aussi :