Comment réaliser un smoky eye parfait en 3 étapes?

Partagez votre amour

Le maquillage « smoky eye » est une technique de maquillage qui a traversé les époques, toujours aussi populaire et désirable pour son effet intense et sophistiqué. Ce regard mystérieux et séduisant, qui s’adapte aussi bien à une soirée glamour qu’à un événement formel, demeure un incontournable. Découvrez comment maîtriser cette technique en cinq étapes simples pour un résultat époustouflant.

Qu’est ce qu’un Smoky Eye ?

Le « smoky eye », littéralement « œil fumé » en français, est une technique de maquillage des yeux visant à créer un effet fondu et intense, évoquant la fumée. Sa particularité réside dans la transition douce entre des tons plus foncés, généralement situés près de la ligne des cils, et des tons plus clairs vers le haut de la paupière. Cette gradation de couleur, couplée à un estompage méticuleux, donne une profondeur et un mystère au regard.

Le smoky eye est souvent réalisé à l’aide de fards noirs, gris ou bruns, mais avec la diversification des tendances et des produits, il est désormais courant de voir des déclinaisons avec des couleurs plus vives ou métallisées. Cette technique, bien que souvent associée à des maquillages de soirée ou des occasions spéciales, peut être adaptée pour des looks de jour plus subtils en jouant sur l’intensité des couleurs et le degré d’estompage. Le smoky eye est plus qu’une simple mode ; c’est une expression artistique qui, bien maîtrisée, met en valeur la beauté naturelle des yeux, quels que soient leur forme ou leur couleur.

Préparation du regard

Choix des teintes

L’art du smoky eye réside dans le choix judicieux des teintes. Pour commencer, la base doit être une couleur neutre et proche de votre carnation pour uniformiser la paupière. Ensuite, une teinte intermédiaire – souvent un brun taupe ou un gris doux – pour définir le creux de la paupière. Vient ensuite la couleur dominante, celle qui donnera toute l’intensité à votre regard : pensez au noir charbon, brun profond ou encore au prune. Enfin, n’oubliez pas une touche lumière, une couleur claire et irisée, pour illuminer l’arcade sourcilière et le coin interne de l’œil.

Préparation de la paupière

Avant toute application, il est essentiel de préparer la paupière pour assurer une tenue irréprochable du maquillage. Une base à paupières, appliquée délicatement sur toute la surface, permet de fixer les fards et d’intensifier leurs couleurs. Elle sert également à éviter que les fards ne se logent dans les plis de la paupière au fil de la journée, plus de conseils maquillage sur le site Dis Vague

Réalisation du smoky eye en 3 étapes

Application de la base et définition du creux de l’œil

La mise en place d’une base solide est cruciale pour tout maquillage des yeux, et en particulier pour le smoky eye. Pour ce faire, commencez par choisir un pinceau plat. Celui-ci, grâce à ses poils denses et sa forme plate, permet une application uniforme et précise du fard sur la paupière mobile. Avec délicatesse, prenez un peu de la couleur de base et tapotez le pinceau pour enlever l’excédent. Ensuite, déposez cette couleur en balayant doucement la paupière de l’intérieur vers l’extérieur. L’objectif est d’obtenir une couche homogène sans accumulation de matière.

L’estompage est une étape primordiale pour éviter l’effet « paquet ». Pour ce faire, utilisez des mouvements circulaires légers, en veillant à bien fondre les bords pour une transition douce.

Suite à cela, la teinte intermédiaire entre en jeu. C’est ici qu’intervient le pinceau estompeur, reconnaissable à sa forme arrondie et ses poils souples. Plongez le pinceau dans la couleur choisie, et, en suivant le creux naturel de l’œil, tracez un « V » renversé qui part du coin externe de l’œil et s’étend vers le milieu de la paupière. Le geste doit être précis, mais l’application ne doit pas être trop marquée : l’art du smoky eye réside dans cet estompage méticuleux. Avec le pinceau estompeur, fusionnez délicatement cette teinte avec la base pour éviter toute ligne nette ou démarcation brutale, créant ainsi un dégradé harmonieux et un effet fumé parfait.

Intensification et mise en lumière

C’est maintenant le moment de donner toute l’intensité à votre regard. Avec la couleur dominante, intensifiez le maquillage en l’appliquant sur la paupière mobile, en insistant particulièrement sur l’extérieur de l’œil. Estompez délicatement pour fusionner les couleurs et obtenir un effet dégradé. Puis, avec un pinceau plus fin, appliquez la touche lumière sous l arcade sourcilière et dans le coin interne de l’œil pour apporter de la lumière et agrandir le regard.

Finition et intensification du regard

La finalisation d’un smoky eye ne se limite pas uniquement à la paupière supérieure ; le ras des cils inférieurs joue également un rôle primordial pour parfaire et équilibrer le look. Ce détail, souvent négligé, apporte une dimension supplémentaire, encadrant l’œil et amplifiant l’effet dramatique souhaité.

Le travail du ras des cils inférieurs commence avec le choix de l’outil: un crayon ou un fard foncé. Si vous optez pour un crayon, préférez-en un bien taillé pour une application précise. Tracez délicatement une ligne juste au ras des cils, de l’angle externe vers l’angle interne de l’œil. Pour ceux qui préfèrent le fard, un petit pinceau biseauté sera l’idéal. Humidifiez légèrement le pinceau pour intensifier la couleur du fard et appliquez-le le long des cils inférieurs.

Une fois la ligne tracée, l’estompage entre en scène. À l’aide d’un petit pinceau estompeur ou d’un coton-tige, floutez légèrement cette ligne pour obtenir un effet « smudged ». Cet effet fumé adoucit le trait, créant une harmonie parfaite avec la paupière supérieure.

Pour couronner le tout, le mascara est la touche finale incontournable. Sa magie réside dans sa capacité à ouvrir et intensifier le regard. En partant de la base des cils et en zigzaguant vers les pointes, appliquez-le généreusement. Cette technique permet de bien séparer les cils tout en leur donnant un volume maximal. Pour les cils inférieurs, optez pour une application plus légère, juste pour les définir. Votre regard, désormais profond et magnifié, est le reflet parfait du smoky eye dans toute sa splendeur.

Conseils supplémentaires

Le choix des pinceaux

Le choix des pinceaux est primordial pour réussir son smoky eye. Privilégiez un pinceau plat pour l’application des fards sur la paupière mobile, un pinceau estompeur pour travailler le creux de l’œil et un pinceau plus fin pour les détails et la touche lumière.

L’importance du démaquillage et erreurs courantes

Après une journée ou une soirée avec un smoky eye intense, le démaquillage est une étape cruciale. Utilisez un démaquillant spécifique pour les yeux, de préférence biphasé pour éliminer efficacement tous les résidus. Par ailleurs, certaines erreurs sont à éviter lors de la réalisation d’un smoky eye : utiliser des fards de mauvaise qualité, négliger l’estompage ou encore oublier la base à paupières. Soyez attentif à ces pièges pour un résultat professionnel. Avec ces étapes et conseils, le smoky eye n’aura plus de secrets pour vous. Il ne vous reste plus qu’à vous entraîner et à varier les couleurs pour trouver le look parfait qui sublimera votre regard.

Partagez votre amour