Bien s’alimenter durant la grossesse : ce qu’il faut savoir

Temps de lecture : 2 minutes

L’alimentation est un véritable casse-tête pour les femmes qui désirent avoir un enfant et celles qui sont enceintes. Pendant que certaines n’ont aucun mal avec la prise de poids durant cette période, d’autres préfèrent maîtriser cela en optant pour des régimes. Toutefois, il est primordial de bien s’alimenter pour fournir au fœtus les nutriments nécessaires pour son développement. Découvrez comment réussir à adopter une alimentation saine et équilibrée.

Des fruits & légumes pour les vitamines et les fibres

Lorsque vous tombez enceinte, il est important d’être encore plus vigilante en ce qui concerne votre alimentation, car vous n’êtes plus seule. De ce fait, il est essentiel de tout mettre en œuvre pour diversifier au maximum votre alimentation. Ainsi, la consommation de cinq portions de fruits et légumes par jour est une habitude à adopter. De même, il est préférable de manger plus de légumes qui ont l’avantage d’être moins caloriques. Cela permettra d’apporter à votre organisme les vitamines, les minéraux ainsi que les fibres nécessaires pour limiter certains désagréments comme la constipation par exemple. Pour le développement du système nerveux de votre embryon, les légumes comme le brocoli ou le melon seront nécessaires pour un apport d’acide folique.

Des laitages pendant la grossesse pour l’apport de calcium

Une femme enceinte a besoin de calcium pour que le squelette de son fœtus puisse se développer convenablement. Pour cela, il est conseillé de consommer des laitages à chaque repas pour bénéficier d’un apport régulier en calcium. En effet, avec l’aide du placenta, l’enfant est en mesure de se nourrir de tous les apports de la maman. Il est donc bien de réussir à varier les plaisirs en essayant le laitage sous différentes formes. Que ce soit du lait, du yaourt, du fromage, etc., vous devez choisir selon vos envies du moment. Pour vous aider à faire les bons choix, le site Alimentation Grossesse sera utile. Cependant, si vous n’aimez pas les laitages, inutile de vous forcer, il existe d’autres alternatives tout aussi efficaces. C’est le cas des eaux minérales ou des boissons de soya riches en calcium.

De la viande et du poisson pour les protéines, le fer et les oméga-3

Généralement, tout être humain a besoin d’un apport en protéine. Lorsque vous êtes enceinte, ce besoin est encore plus important. Pour cela, manger des poissons et de la viande constitue le meilleur moyen d’y parvenir. Le poisson par exemple renferme des acides gras oméga-3 particulièrement importants pour le développement du cerveau de votre bébé. Pour ce qui est des viandes, les abats et les viandes rouges sont nécessaires à la femme enceinte ayant besoin de fer.

Toutefois, lorsque vous êtes enceinte, vous devez apprendre à mettre de la mesure dans votre comportement alimentaire, car des excès pourraient vous nuire. Vous devez veiller à ne pas trop grossir pour éviter les risques de diabète gestationnel, d’hypertension artérielle et une augmentation du taux de césarienne. A contrario, ne pas grossir comme il se doit vous expose à une fausse couche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *