Rhinoplastie : toutes les questions que vous vous posez

Rhinoplastie : toutes les questions que vous vous posez

Même si le nez accentue le caractère d’une personne, il peut également être une source de complexe. La rhinoplastie se révèle indispensable dans certains cas : nez trop large, trop long, bossu ou crochu… Gros plan sur cette intervention.

Qu’est-ce que la rhinoplastie ?

Cette chirurgie qui consiste à modifier l’aspect du nez est l’une des interventions les plus pratiquées en France, à raison de 15 000 opérations par an. Et bien évidemment, les stars comme Bella Hadid, Jennifer Aniston, Blake Lively ont succombé à l’appel du bistouri afin de modifier la taille ou encore la forme de leur nez. Avant d’aller plus loin, il convient de distinguer les différents types de rhinoplasties :

  • La rhinoplastie primaire convient aux personnes n’ayant jamais subi une intervention chirurgicale du nez. Pour un complément d’information à ce sujet, il suffit de suivre ce lien : un spécialiste en chirurgie esthétique et chirurgie plastique reconstructrice y prodigue de précieux conseils.
  • La rhinoplastie réparatrice vise à corriger les éventuels défauts engendrés par une intervention ratée.
  • La rhinoplastie post-traumatique consiste à réparer le nez à la suite d’une fracture ou d’un accident.

Comment se déroule l’opération ?

Quel que soit le résultat escompté, l’intervention sera réalisée sous anesthésie locale ou générale. La réduction d’une partie osseuse, des cartilages ou d’une bosse dure 1 h, voire 1 h 30. En sus, le patient(e) restera hospitalisé 24 à 48 heures. À noter qu’un bilan préopératoire s’impose avant l’intervention.

RDV avant rhinoplastie

Cela implique un bilan sanguin et un examen radiologique. Par ailleurs, il est déconseillé au patient de fumer dans le mois qui précède l’intervention au risque d’entraver le processus de cicatrisation. De même, les prises d’aspirine sont prohibées dans les 10 jours qui précèdent l’intervention. Il en est de même de la contraception orale.

Quant à la convalescence, elle durera entre 8 à 15 jours. Pour rappel, une rhinoplastie fonctionnelle est prise en charge par la Sécurité sociale. Le patient se verra prescrire un arrêt de travail de 7 à 14 jours. Il convient ensuite de se ménager et d’éviter les activités sportives à risque durant au moins 1 mois.

La rhinoplastie ne peut être considérée comme une intervention bénigne. Cette opération engendre notamment une gêne respiratoire, des maux de tête. Le patient devra également s’attendre à des hématomes, des douleurs persistantes… En cas de doute, il s’avère judicieux de consulter très rapidement. Pour ce qui est du résultat définitif, il ne peut être visible qu’après 6 mois après l’intervention.

Comme n’importe quelle chirurgie esthétique, la rhinoplastie visant à réduire l’aspect du nez engendre des cicatrices externes. Cependant, dans la plupart des cas, les cicatrices sont dissimulées à l’intérieur ou sous le rebord du nez. Quoi qu’il en soit, ces désagréments sont communiqués durant la phase préopératoire.

Combien coûte une rhinoplastie ?

Le coût d’une intervention sera déterminé en fonction de la durée de l’opération, de la réputation du chirurgien et des modifications à réaliser. En principe, le prix moyen de cet acte chirurgical varie entre 2 500 et 4 500 euros, voire plus. Il existe toutefois quelques limites à la rhinoplastie. En effet, le grain de peau impacte considérablement le résultat final. Quant aux simulations sur photos, il vaut mieux ne pas se fier aux clichés réalisés de face. Ils ne sont pas toujours fiables.

Translate this page »