Naissance prématurée : quels sont les risques oculaires ?

Partagez votre amour

En matière de naissance, on parle de prématurité lorsqu’un nourrisson naît avant le terme normal de la grossesse. Plus simplement, un nouveau-né est considéré comme étant né de manière prématurée si sa naissance a lieu avant 37 semaines d’aménorrhée, soit 8 mois et demi de grossesse. Les organes du nourrisson prématuré n’étant pas prêts à faire face à la vie extra-utérine, celui-ci est exposé à de nombreuses complications parmi lesquelles figurent les risques oculaires. On vous en dit plus !

Les complications oculaires liées à la prématurité : la rétinopathie de la prématurité

Après sa naissance prématurée, le nouveau-né se trouvant dans cette situation est exposé à de nombreuses complications qui peuvent affecter ses organes sensoriels. En ce qui concerne la vue, les nouveau-nés prématurés peuvent développer à la longue une rétinopathie de la prématurité.

La rétinopathie de la prématurité (RDP) est un trouble touchant surtout la rétine qui peut affecter les nouveau-nés prématurés et causer leur cécité. Les personnes souffrant de cette affection ont souvent des difficultés à mener une vie normale. Heureusement, grâce à des organisations comme l’association Valentin Haüy, ces personnes peuvent apprendre à vivre avec leur déficience visuelle.

Les facteurs à l’origine de la rétinopathie de la prématurité

La RDP est une affection oculaire qui se développe en général dans les deux yeux des nourrissons chez qui elle se manifeste. Faisant partie des principaux troubles à l’origine de la perte de vision chez les bébés prématurés, la RDP est causée par de nombreux facteurs. Il s’agit par exemple :

  • du poids à la naissance du bébé ;
  • de la croissance anormale des petits vaisseaux sanguins dans la rétine ;
  • et de l’oxygénation excessive.

Ces différents facteurs de risque se manifestent de différentes manières.

Le poids à la naissance du nourrisson

Le poids à la naissance du nouveau-né est un facteur de risque à ne pas négliger. En réalité, plus le poids à la naissance du nourrisson est faible, plus celui-ci a des chances de développer une rétinopathie de la prématurité. Dans les faits, la RDP se développe habituellement chez les bébés prématurés qui ont un poids de naissance inférieur à 1000 grammes. 

La croissance anormale des petits vaisseaux sanguins

La RDP est due à la formation et la propagation de petits vaisseaux sanguins anormaux dans la rétine. Ces petits vaisseaux sont très fragiles et peuvent laisser du sang s’écouler. Cet écoulement peut causer des cicatrices sur la rétine, la tirer hors de sa position et entraîner son décollement.

L’oxygénation excessive

L’oxygénation excessive du nouveau-né est aussi un facteur qui peut provoquer une rétinopathie de la prématurité. Elle est souvent nécessitée en cas d’état de détresse respiratoire du nouveau-né au cours des premières minutes ou heures de la naissance.

Est-il possible de traiter la rétinopathie du prématuré ?

La rétinopathie du prématuré est une affection qu’il est possible de traiter. Il suffit de se rendre dans un centre spécialisé dans ce type de traitement. Cette affection peut se traiter par photocoagulation au laser afin de mettre un terme à la croissance anormale des vaisseaux sanguins et diminuer le risque de décollement de la rétine. La rétinopathie chez le prématuré peut également se traiter grâce à l’utilisation de substances médicamenteuses comme le bévacizumab.

Partagez votre amour