Aller au contenu

Quand la conquête spatiale est à l’origine d’avancées médicales majeures

Quand la conquête spatiale est à l'origine d'avancées médicales majeures

La conquête spatiale est en constante évolution et est à la pointe de la technologie. De nombreuses innovations technologiques développées dans le cadre de la conquête spatiale ont fini par faire partie de notre quotidien. Et certaines d’entre elles ont même permis des avancées majeures en médecine. Voici comment l’IRM, les pompes cardiaques et les traitements par iodes luminescentes doivent leur existence à la recherche spatiale.

L’Imagerie par Résonance Magnétique et le programme Apollo

En farfouillant sur Internet, je suis tombée sur un site qui présentait un appareil entrainement respiratoire destiné à agir comme un vasodilatateur et qui serait issu de la recherche spatiale russe. Bon, comme je suis sceptique et méfiante, j’ai essayé de trouver des références scientifiques sur cet appareil, mais je n’ai rien trouvé.

En revanche, j’ai découvert que des technologies, aujourd’hui couramment utilisées en médecine, proviennent de la recherche spatiale, comme c’est le cas de l’IRM.

Dans les années 60, les ingénieurs du programme Apollo ont inventé l’IRM, non pas dans un but médical, mais en cherchant à améliorer la qualité des photos prises sur la surface de la Lune afin d’améliorer les futurs alunissages.

C’est donc en utilisant le traitement numérique des images assisté par ordinateur que les ingénieurs ont pu obtenir une meilleure résolution de la surface de la Lune. Cette technologie a ensuite été détournée et perfectionnée pour servir à l’imagerie satellitaire du programme d’observation de la Terre, le programme Landstat.

Et il a bien sûr été amélioré pour être utilisé dans un but médical afin de visionner les organes et tissus du corps pour y déceler une éventuelle affection.

Les pompes cardiaques pour les patients en attente d’une greffe

Les pompes cardiaques utilisées pour les patients en attente d’une greffe sont en fait inspirées des pompes à carburant des fusées.

Les premières pompes cardiaques engendraient des lésions au niveau des cellules sanguines à cause de la friction. Elles causaient aussi l’apparition de caillots sanguins.

Lorsque les ingénieurs se sont penchés sur le sujet, ils ont découvert que les écoulements des fluides à l’intérieur des pompes des navettes spatiales étaient assez similaires à ceux des pompes cardiaques. Ils se sont donc inspiré de leur technologie pour lancer, dès 1996, les nouvelles pompes cardiaques.

La croissance des plantes à l’origine de la thérapie photodynamique à diodes électroluminescentes

C’est grâce à des expériences réalisées à bord des navettes spatiales de la NASA que la thérapie photodynamique a pu être améliorée. Ces expériences avaient pour but de favoriser la croissance des plantes dans l’espace.

La technique de thérapie photodynamique permet d’activer, grâce à une source lumineuse, des molécules aux propriétés cytotoxiques (qui inhibent certaines fonctions des cellules). La NASA s’est ainsi servi de diodes électroluminescentes, qui pénètrent plus profondément dans les tissus que les lasers, et qui ont moins de risques de causer des dégâts aux tissus sains.

Merci de partager et liker :
Choose your language »