Les allergies, ce fléau

Je ne sais pas vous, mais moi les allergies parfois m’empoisonnent la vie. Entre les allergies aux acariens, les allergies aux poils d’animaux et les allergies alimentaires des fois j’ai envie de dire ras le bol ! Et encore, je m’estime heureuse de ne pas avoir d’allergie aux pollens ou encore aux arachides !
L’allergie la plus gênante pour moi est l’allergie aux acariens, je sais qu’à chaque fois que je fais le ménage ou que je fais la lessive je vais avoir droit au nez qui gratte et qui brûle, aux éternuements à répétition, et parfois jusqu’à avoir les mains qui en prennent un coup aussi. Pareil quand je sais que je dois passer quelques jours dans une autre maison que la mienne, je prévois toujours des paquets de mouchoirs et des cachets anti-allergie. Par ce que c’est bizarre mais je me demande si les acariens ne sont pas différents d’une habitation à l’autre, et du coup j’ai l’impression qu’on fini par s’habituer aux acariens que l’on a chez soi étant donné que les réactions allergiques sont moins fortes à la maison que chez les autres.
Il en va de même pour les animaux. Je suis très allergique aux poils d’animaux, et pourtant chez moi j’ai 2 chats qui ne me font presque plus d’allergies (bon c’est sûr que j’évite de les caresser et puis après de me mettre les mains sur le visage par ce que je sais qu’après je vais faire une réaction allergique). Par contre, lorsque je vais chez quelqu’un qui a des animaux j’évite de les toucher car je sais que sinon je vais passer mon temps à éternuer, je vais avoir le visage, les yeux et les mains qui vont gratter. Et en plus je vous raconte même pas la galère si je n’ai pas de kleenex sous la main ni de cachet contre les allergies !
Heureusement on peut tout de même limiter un peu les réactions allergiques de quelques façons assez simples :

  • En évitant bien sûr le plus possible tout contact avec l’allergène
  • En déléguant les tâches qui déclenchent une réaction trop intense (comme nettoyer la litière des chats par exemple)
  • En se protégeant le nez, la bouche et les mains si on ne peut pas faire autrement
  • En repérant à quel moment on est plus sensible (par exemple je sais que quand je suis fatiguée ou pas dans mon assiette, il y a des aliments qui vont me rendre malade)
  • En ayant toujours sur soi des cachets anti-allergie
  • En prenant tous les matins en période d’allergie saisonnière ses cachets

Si vraiment ces allergies vous empoisonnent trop la vie (crise d’asthme, réaction allergique violente, œdème etc….), alors il y a un moyen radical pour leur dire adieu : la désensibilisation. C’est très efficace et contrairement aux idées reçues ça ne rend pas malade.
Il y a des allergies assez insolites et assez peu courantes comme l’allergie au latex, ou l’allergie aux peaux des fruits par exemple. Pour ma part je suis allergique aux asperges et à l’ail. L’ail je peux en manger un peu mais pas beaucoup sinon il est très indigeste, et si je suis pas bien je dois l’éviter sinon c’est sûr que je fini malade. Pour les asperges je ne peux pas du tout en manger sinon j’ai des plaques d’urticaire qui apparaissent sur tout mon corps et mon visage et c’est super désagréable. Et vous, avez-vous vous aussi des allergies ? Ou des allergies rares ou insolites ?

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *